La veuve du général Kahimbi interpellée pour violation de ses conditions de détention

2
La veuve du général Kahimbi interpellée pour violation de ses conditions de détention
La veuve du général Kahimbi interpellée pour violation de ses conditions de détention

Africa-PressCongo Kinshasa. La justice n’en a pas encore fini avec Brenda Okale, la veuve de l’ex–chef des renseignements militaires, Delphin Kahimbi, et sa mère, acquittées à la surprise générale lundi par le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.

Les deux femmes étaient accusées de meurtre du général Delphin Kahimbi en date du 28 février 2020 dont la justice les a acquittées. Mais, elles ont été interpellées officiellement pour avoir violé les conditions de détention en résidence surveillée en date du 30 mai dernier, une semaine avant le prononcé du jugement en leur faveur.

Auprès de RFI, Brenda Okale qui a passé sa première nuit en détention avec sa mère dénonce un coup monté par le parquet et une cabale.

« On lui reproche d’avoir tenté de s’évader avec les enfants en date du 30 mai parce qu’elle avait demandé la permission de pouvoir se rendre à l’église. La justice lui a rappelé gentiment que non, elle ne pouvait pas jusqu’à la date du verdict et jusqu’à ce que nous, nous aurons l’autorisation de vous permettre d’évacuer librement. C’est tout simplement ça », explique son avocat Bijoux Tshivuadi Mulumba.

« Elle est maintenant en garde à vue au niveau du parquet de Grande instance de Kinshasa-Gombe. Je vais l’assister. Elle sera auditionnée par le procureur. Elle a été acquitté certes. Ce que nous avons eu comme épreuve à traverser, elle est infiniment douloureuse et insupportable, grâce à dieu, nous l’avons vécue. Ce qui vient d’arriver n’est qu’une cerise qui sera vite consommée et agréablement nous aurons une suite favorable. La soi disant tentative s’est passée le 30 mai. 8 jours après elle a été acquittée. Nous allons passer cette épreuve avec bravoure et brio. C’est douloureux, ça fait mal, mais elle est endurcie », a ajouté maître Tshivuadi Mulumba au micro de RFI qui reste convaincu que cette affaire sera vite réglée par la justice congolaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here