“Les révélations des experts de l’ONU sont une conséquence des manifestations populaires contre la Monusco” (Professeur Darius Makindu)

2
"Les révélations des experts de l’ONU sont une conséquence des manifestations populaires contre la Monusco" (Professeur Darius Makindu)

Africa-Press – Congo Kinshasa. Après les révélations fracassantes et tristes des experts des nations unies sur l’implication rwandaise dans la crise sécuritaire dans l’Est du pays, voilà un secret que l’on qualifierait de polichinelle qui vient de tomber. Selon les experts en relations internationales, cette révélation vient une fois de plus discréditer la nécessité des éléments Onusiens sur le sol congolais.

Interrogé par Média Congo Presse (MCP), le professeur et chef de département des relations internationales à l’Université pédagogique nationale, Darius Makindu estime que le soulèvement populaire contre la Monusco avait du sens et était juste malgré l’usage de la violence qu’il condamne de part et d’autre. Il considère que sa thèse est appuyée par les conclusions des experts des nations unies.

« Pourquoi attendre les manifestations populaires de colère contre la Monusco pour faire ces révélations ? Pourquoi la Monusco voyait, par ses appareils (drones et autres), les troupes rwandaises avancer vers le territoire congolais sans les en empêcher ? Finalement, les experts des Nations Unies donnent raison aux populations congolaises qui considèrent que la Monusco ne les protège pas et sa présence est inutile », a-t-il argumenté.

Et de poursuivre, « en même temps, à mon humble avis, la récente révélation de RFI est l’une des conséquences positives des manifestations populaires de ces derniers jours. C’est seulement par la lutte qu’un peuple se fait respecter et se libère réellement ». Mais cette lutte, renchérit le professeur, doit elle-même respecter les valeurs démocratiques et républicaines.

Sur ce, estime Darius Makindu, après de telles révélations, la RDC doit prendre des mesures qui démontrent son indignation face au Rwanda. La RDC doit surtout exiger, de toute la Communauté Internationale, le retrait du M23 du territoire congolais en 48 heures après cette information. Autrement, appuyait-il, la RDC devrait retirer sa confiance dans les relations internationales avec le Rwanda et l’EAC (Communauté des États de l’Afrique de l’Est).

Parvenu à l’Agence Française de Presse et rendu public ce 3 août 2022, le rapport des experts de l’ONU a pointé formellement du doigt le Rwanda en l’accusant de soutenir militairement et matériellement le M23.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here