Marche contre la taxe RAM : la police use de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à l’entrée de la Primature

1
Marche contre la taxe RAM : la police use de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à l’entrée de la Primature
Marche contre la taxe RAM : la police use de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à l’entrée de la Primature

Africa-PressCongo Kinshasa. Les manifestants qui protestent contre le projet Registre des appareils mobiles (RAM) ce lundi 3 mai s’étaient réorganisés après avoir été dispersés dans la matinée au rond-point Huilerie (Lingwala). Ils sont arrivés à la primature (Gombe), point de chute prévu pour cette marche.

A la primature, les manifestants ont prévu de lire leur mémorandum devant le Premier ministre. Mais l’accès leur a été refusé par les éléments de la police qui, à leur tour, demandent que la lecture du mémo se fasse dehors et non dans l’enceinte de la primature. Les manifestants cherchent à franchir à tout prix les barrières érigées par la police pour accéder à la primature. La police a réagi par des tirs de gaz lacrymogènes pour les disperser.

Il sied de noter que cette marche a été brutalement réprimée par la police dans un premier temps. Elle s’est poursuivie normalement aussitôt après que la police a relâché une dizaine de manifestants qui avaient été interpellés.

Le projet RAM est contesté au pays par plusieurs personnes qui dénoncent une taxe illégale prélevée auprès des propriétaires des téléphones mobiles.

Il s’agit d’un projet du ministère des Postes, téléphones et nouvelles technologies de l’information de la communication (PTNTIC). Selon l’ARPTC, le RAM a pour objectifs d’optimiser la sécurité et la qualité de service des réseaux mobiles sur le territoire national, de lutter efficacement contre la contrefaçon des appareils mobiles en déconnectant les appareils identifiés comme non-conformes, et de combattre le vol des appareils mobiles en bloquant les appareils déclarés volés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here