Marche des Catholiques : Jacquemain Shabani dénonce la  » panique et la terreur  » que sèment le M23 au Nord-Kivu

5
Marche des Catholiques : Jacquemain Shabani dénonce la
Marche des Catholiques : Jacquemain Shabani dénonce la " panique et la terreur " que sèment le M23 au Nord-Kivu

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le président de la commission électorale permanente de l’union pour la démocratie et le progrès social (CEP-UDPS), Jacquemain Shabani a répondu à l’appel des évêques de l’Église catholique ce dimanche 04 décembre pour dénoncer l’agression du Rwanda, à travers une marche populaire.

Au cours de cette marche, l’ancien secrétaire général de l’UDPS, estime que cette marche a interpellé l’opinion internationale sur, c’est qui se passe au Kivu.

 » Je crois que l’objectif de cette marche nous interpelle tous donc nous sommes tous conscients qu’il y a une agression, il y a des terroristes qui créent la panique et la terreur dans les provinces du Kivu. Le M23 sont des supplétifs du Rwanda avec cette politique de vouloir s’accaparer des richesses du Congo. Aujourd’hui l’église nous a invitées à cette marche pacifique pour interpeller l’opinion internationale, car ce qui se passe au Congo est inadmissible. Il faut ici arriver à réaliser que les dénonciations faites par le Congo et son peuple, Monsieur Kagame est déstabilisé, il commence à raconter n’importe quoi, il est sorti de sa posture habituelle qui était celle d’un homme qui n’est parlé pas beaucoup » a déclaré Maître Shabani au cours de la marche de ce dimanche.

Un seul message est lu dans toutes les paroisses pour dénoncer l’hypocrisie de la communauté internationale face à la guerre d’agression que le Rwanda impose à la RDC.

 » Nous voulons dénoncer à travers notre marche quelques faits saillants qui nous préoccupent au plus haut point notamment : la guerre d’agression imposée à la République Démocratique du Congo par le Rwanda voir l’Ouganda sous couvert du Mouvement terroriste dénommé M23; la Communauté Internationale affiche une attitude hypocrite et complaisante qui frise la complicité, la responsabilité de la communauté internationale est nettement engagée de par sa complaisance vis-à-vis des multinationales et les pays prédateurs de nos richesses naturelles qui cherche la balkanisation de notre pays à savoir les États Unis, la Grande Bretagne, la France, la Belgique et autres, nous dénonçons aussi le comportement de certaines organisations internationales telles que l’ONU, la Monusco, l’Union Européenne, l’état d’Afrique Centrale et autres qui ne jouent pas franc-jeu, les affres de guerre dont sont victimes nos compatriotes de la partie Est et de notre pays nous obligent à leur lancer à cette occasion un message de compassion et de solidarité, les sacrifices que consentent nos vaillants soldats des FARDC au front nous poussent à les encourager », dénoncent l’Église catholique du Congo.

Un calme relatif était observé dimanche sur les différents fronts, mais plusieurs sources faisaient état d’un renforcement des positions en certains endroits, notamment du M23 vers Kishishe.

Un mouvement de panique a été enregistré samedi soir à une quinzaine de km au nord de Goma, à Kibati, quand un militaire congolais, ivre selon certains témoins, a ouvert le feu sur des habitants, tuant trois personnes.

L’incident a fait un 4e mort: un militaire qui passait là et a été lynché par la foule en colère. Plusieurs autres civils ont été blessés, selon des sources concordantes. Le tireur était recherché dimanche.

Kibati est juste au sud de Kibumba, où se trouve depuis plusieurs semaines la ligne de front la plus proche de Goma, qui vit dans la crainte de voir arriver les rebelles.

Ivan Kasongo

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here