MONUSCO: une unité népalaise attendue en RDC pour renforcer les casques bleus

2
MONUSCO: une unité népalaise attendue en RDC pour renforcer les casques bleus
MONUSCO: une unité népalaise attendue en RDC pour renforcer les casques bleus

Africa-PressCongo Kinshasa. Une unité népalaise est attendue en RDC d’ici au mois de juillet pour renforcer la Brigade d’Intervention de la MONUSCO. Il est également annoncé une unité kenyane.

“Dans les semaines qui suivent, les troupes kenyanes vont donc arriver en République démocratique du Congo pour appuyer nos forces armées afin d’atténuer de manière la plus efficace qui soit ce problème de terrorisme et de conflits dans l’Est de notre pays”, avait déclaré Félix Tshisekedi à l’occasion de la visite du président Kenyan Uhuru Kenyata à Kinshasa.

Pour rappel, les casques bleus sont autorisés dans le cadre de la nouvelle résolution de mener, à l’appui des autorités de la République démocratique du Congo et sur la base des informations recueillies et analysées, de façon unilatérale ou conjointement avec les FARDC, des offensives ciblées et énergiques en vue de neutraliser les groupes armés et de contribuer à réduire la menace qu’ils constituent pour l’autorité de l’État et la sécurité des civils dans le pays et à préparer le terrain pour les activités de stabilisation. Le tout par l’intermédiaire d’une Brigade d’intervention reconfigurée suivant les préconisations du commandant de la force pour pouvoir remplir son mandat, qui comprenne des unités de combat supplémentaires suffisamment formées, capables et équipées, opérant comme forces d’intervention rapide et à même de mener une guerre asymétrique, lesquelles seraient mises à disposition par de nouveaux pays fournisseurs de contingents, qui agisse sous le commandement unique de la Brigade d’intervention de la force et de son quartier général, qui relève de l’autorité, du commandement et du contrôle du commandant de la force de la MONUSCO, et avec l’appui de l’ensemble de la Mission. Cela en faisant preuve d’une grande mobilité et adaptabilité et dans le strict respect du droit international, y compris le droit international humanitaire, et dans le respect des instructions permanentes applicables aux personnes qui sont faites prisonnières ou se rendent, et de la politique de diligence voulue en matière de droits de l’homme, et souligne que l’intégralité de la force de la MONUSCO, dont la Brigade d’intervention, doit exécuter en priorité son mandat de protection des civils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here