Nord-Kivu : le M23 renforce ses positions sur l’axe Tongo-Rwindi, alerte une autorité administrative

2
Nord-Kivu : le M23 renforce ses positions sur l’axe Tongo-Rwindi, alerte une autorité administrative
Nord-Kivu : le M23 renforce ses positions sur l’axe Tongo-Rwindi, alerte une autorité administrative

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le chef administratif de Bambo, dans le groupement Tongo, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) a alerté, jeudi 19 janvier, sur le renforcement des positions du M23 dans ce coin, après son retrait de la cité de Nyamilima.

Il a expliqué que ces rebelles se renforcent, depuis vendredi dernier, sur les axes Tongo, Mulimbi, Kishishe, Bwiza, Mabenga-Rwindi et sur la colline de Nyundo, à Kibumba.

Cette autorité politico-administrative a demandé au gouvernement d’être prudent pour parer à une éventuelle attaque du M23 dans cette partie du Nord-Kivu.

« Nous constatons que ces gens veulent couper la route Goma-Sake et prendre SOMIKI, la cité de Kibirizi, Kitshanga et prendre aussi Kirolirwe pour aller dans les entités minières de Rubaya. Voilà notre inquiétude. Il a fallu que le gouvernement avec ses partenaires soient plus prudents et agissent le plus tôt possible pour sauver la situation, car, ça ne tient plus », a-t-il alerté.

Cependant une accalmie précaire est observée, depuis environ cinq jours, sur toutes les lignes de front dans le territoire de Rutshuru.

Cette situation est également observée entre le M23 et les groupes armés et d’autodéfense dans les secteurs de Mudugudu et Rusekera, dans le Bwito.

Pour sa part, l’armée explique cette accalmie par le respect du cessez-le-feu recommandé au mini-sommet de Luanda (Angola).

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here