Présidentielle 2023 : Constant Mutamba plébiscité “Président de la République” à Kisangani !

2
Présidentielle 2023 : Constant Mutamba plébiscité “Président de la République” à Kisangani !
Présidentielle 2023 : Constant Mutamba plébiscité “Président de la République” à Kisangani !

Africa-Press – Congo Kinshasa. Pour la paix, la sécurité et la stabilité de la RDC -République démocratique du Congo-, Constant Mutamba est déterminé à faire arrêter tous les déstabilisateurs du Congo de Lumumba. Parmi ces déstabilisateurs, figure le Président rwandais, Paul Kagame, déjà dans le collimateur du candidat n°2 à la présidentielle du 20 décembre prochain. En séjour à Kisangani, sa ville natale, Constant Mutamba est porté “Président de la République” par les Boyomaises et Boyomais, qui sont en liesse de voir, selon eux, “Lumumba rentrer à Kisangani, 62 ans après son assassinat”. Du haut de ses trente-cinq (35) ans d’âge [âge auquel Patrice Émery Lumumba devint le tout premier Premier ministre de la RDC], Constant Mutamba, le plus jeune de tous les candidats Président de la République, promet, une fois élu à la magistrature suprême, de payer 500 USD aux derniers des policiers et enseignants. Dans son projet de société, “un tribunal spécial contre la corruption” est prévu.

Le candidat Président de la République n° 2, Constant Mutamba, a déclaré, au cours d’une interview accordée à la rédaction d’Opinion-info.cd, ce vendredi 1 décembre, que sous sa gestion du pays, les derniers des policiers et enseignants auront un salaire de 500 dollars américains.

Le candidat Président de la République Constant Mutamba a révélé que dans son projet de société, un parquet économique et financier est prévu pour traquer tous ceux qui pillent les caisses de l’État congolais.

“Je mettrai en place également un tribunal spécial contre la corruption”, a-t-il dit.

Au sujet du secteur minier, ce candidat affirme que son futur Gouvernement va interdire l’exportation illégale des minerais congolais.

Alors qu’il poursuit sa tournée en République Démocratique du Congo, dans le cadre de la campagne électorale, ce candidat numéro 2 est actuellement dans la ville de Kisangani.

Natif de cette ville dans la province de la Tshopo, ex-Province Orientale, Constant Mutamba évoque que la population de cette région du pays a attendu de “8 heures à 20 heures”, pour voir “Lumumba rentrer à Kisangani, 62 ans après son assassinat”.

“La victoire se dessine déjà. Le prochain Président de la République enfin connu”, a jubilé la foule immense venue l’accueillir.

Dans la foulée, Constant Mutamba a tenu une promesse ferme de faire arrêter les déstabilisateurs de la paix dans la partie Est de la RDC, dont le Président Rwandais Paul Kagame.

L’occasion faisant le larron, il a dénoncé avec véhémence le conflit intercommunautaire entre les “Bambole et Belengola” en cours depuis près d’un mois, qui a malheureusement occasionné des déplacés internes, au sein de la même ville, dans la commune de Lubunga.

À noter que Buta, Bunia et d’autres villes dans cette partie Est seront les prochaines étapes du candidat Président de la République numéro 2 pour les élections du 20 décembre prochain, qui, d’après certains observateurs, occupent la troisième place en termes de mobilisation.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here