RDC : l’État de siège suscite des craintes

2
RDC : l'État de siège suscite des craintes
RDC : l'État de siège suscite des craintes

Africa-PressCongo Kinshasa. Les pouvoirs accrus conférés par l’état de siège à l’armée ne sont probablement pas suffisants pour arrêter la violence dans l’Est. Il faut plus des opérations des grandes envergures pour stopper les tueries dans le Nord-Kivu et l’Ituri.

L’état de siège, seul ne suffit pas pour éradiquer ces massacres. Car, nonobstant la présence des forces armées de la RDC et de la police nationale, les massacres continuent à battre son plein.

Lors de la plénière de jeudi 03 juin, le député national Freddy Bompanze, a exprimé sa désolation face à la recrudescence des tueries dans les deux provinces même pendant la période de l’état de siège.

Dans ses mots, il a déclaré que l’espoir qui a été fleuri aux coeurs des populations par l’annonce de l’état de siège, s’envole à petit feu. La population de cette contrée vit toujours dans le désespoir d’autant plus que les opérations des grandes envergures pour éradiquer les groupes armés dans cette zone n’ont pas encore commencé.

» L’espoir qui était suscité au sein de la population de l’Ituri commence à s’envoler. Pourquoi ? Parce que les opérations de grandes envergures que nous attendons de la part de nos vaillants militaires n’ont pas encore commencé, et pour quelle raison ? On ne sait pas encore » , s’est interrogé le député national Freddy Bompanze.

Pendant l’état de siège, de nouvelles attaques ont été signalées dans deux villages dans la nuit de dimanche 31 mai à lundi. Des attaques qui ont fait 50 morts selon le Baromètre sécuritaire du Kivu.

Des attaques qui ont poussé Pierre Boisselet, coordonnateur du Baromètre securitaire de Kivu, a précisé que l’état de siège décidé par le chef de l’État Félix Tshisekedi est jusqu’à présent inefficace.

Plus de 1.200 civils ont été tués dans le territoire de béni depuis 2019 lorsque l’armée a lancé une opération visant à mettre fin à l’insurrection des ADF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here