Tanganyika : Zoé Kabila et son gouvernement visés par une motion de censure

1
Tanganyika : Zoé Kabila et son gouvernement visés par une motion de censure
Tanganyika : Zoé Kabila et son gouvernement visés par une motion de censure

Africa-PressCongo Kinshasa. Zoé Kabila Mwanza Mbala, gouverneur de la province du Tanganyika est désormais dans le viseur des députés provinciaux de l’Union Sacrée de la Nation. Majoritaire au sein de l’assemblée provinciale, 13 sur 25 membres, ils ont initié une motion de censure contre lui et son gouvernement. Selon le rapporteur Cyrille Kimpu, cette motion a été déposé mardi et que l’équipe de l’exécutif est notifié.

Parmi les griefs reprochés au frère du Président sortant, Joseph Kabila, la mauvaise gestion de la province et le manque de respect aux autres institutions dont l’assemblée et les autorités nationales.

” Il y a bel et bien une motion de censure qui a été déposée ce mardi au bureau. Au gouverneur et son gouvernement, il est notamment reproché la mauvaise gestion, le manque de leadership, mais aussi et surtout le détournement des fonds, le manque de considération envers l’Assemblée provinciale et d’autres institutions dont le gouvernement central », a dit, à ACTUALITÉ.CD, Cyrille Kimpu, rapporteur du bureau de l’assemblée provinciale du Tanganyika.

13 députés essentiellement de l’union sacrée dans la province du Tanganyika ont signé cette motion de censure qui vise le gouverneur Zoe Kabila Mwanza Mbala et son gouvernement, sur un total de 25 élus qui composent cet organe délibérant. Zoe Kabila Mwanza est attendu jeudi prochain pour présenter les moyens de sa défense avant que les députés provinciaux ne se prononcent sur son départ ou son maintien à la tête du Tanganyika.

Bien avant lui,en avril, deux membres du bureau de l’assemblée provinciale du Tanganyika qui étaient encore restés fidèles à Zoe Kabila Mwanza et le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique du Président honoraire de la RDC, Joseph Kabila, avaient été destitués.

José MUKENDI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here