Affaire falsification de l’identité de Kanga : la Fecofa confirme sa plainte et attend la disqualification de Gabon pour la CAN 2021

3
Affaire falsification de l’identité de Kanga : la Fecofa confirme sa plainte et attend la disqualification de Gabon pour la CAN 2021
Affaire falsification de l’identité de Kanga : la Fecofa confirme sa plainte et attend la disqualification de Gabon pour la CAN 2021

Africa-PressCongo Kinshasa. Dans certains milieux de la République Démocratique du Congo, l’ambiance y règne déjà après l’annonce d’une probable disqualification des Panthères du Gabon au profit des léopards à la prochaine CAN qui aura lieu au Cameroun en 2022.

Réagissant ce mardi 27 avril 2021 sur cette question d’actualité, le secrétaire général de la Fecofa, Belge Situatala confirme « avoir déposé un dossier massue » à la CAF depuis le 14 avril pour dénoncer l’identité du joueur gabonais Guelord Kanga confirmant sa nationalité congolaise.

« Je vous confirme que nous avons fait une dénonciation. Nous avons avancé un argument massue. Mais, la CAF ne nous a pas encore répondu car l’enquête doit être en cours. Nous, dans notre action, nous avons réservé copie à la fédération gabonaise. Certainement, je crois qu’elle a saisi le Gabon, à cet effet. La CAF aurait demandé des explications au Gabon, et là, elle n’est pas obligée de nous mettre en copie », a déclaré Belge Situatala sur un média de Kinshasa.

A l’en croire , Kiaku Kiaku Kiangana est né avec la nationalité congolaise (Kinshasa) et devenu Gabonais par la suite avec une autre identité (Guelord Kanga).

Cette double identité constitue une « flagrance » au niveau des textes qui règlementent la Coupe d’Afrique des Nations (2019) de la CAF au Chapitre 20, intitulé « fraude-falsification-erreur administrative », qui stipule dans l’article 45 : « Si la CAF apprend, quelle que soit la source qu’une fraude ou falsification accomplies par quelque moyen et/ou support que ce soit a été commise par une ou plusieurs équipe (s) ou nation (s), une enquête sera ouverte. »

Ensuite, l’article 46 renchérit « Au cas où les faits incriminés seraient avérés, l’association nationale reconnue coupable sera suspendue de participation aux deux éditions suivantes de la CAN.»

Ainsi, se référant aux textes de la CAF, ce problème administratif peut bien coûter la qualification aux Panthères du Gabon en faveur des Léopards de la RDC.

Ce dossier est parti d’une rumeur au lendemain de la défaite (0-3) de la RDC contre le Gabon en match retour des éliminatoires de cette CAN à Franceville.

La RDC avait été éliminée de la course à la qualification pour cette CAN. Elle était classée troisième de son groupe, derrière le Gabon et la Gambie, tous deux pays avaient obtenu les deux places qualificatives du groupe D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here