Goma : une dizaine de militants de LUCHA interpellés lors d’une manifestation contre les massacres à Beni

2
Goma : une dizaine de militants de LUCHA interpellés lors d’une manifestation contre les massacres à Beni
Goma : une dizaine de militants de LUCHA interpellés lors d’une manifestation contre les massacres à Beni

Africa-PressCongo Kinshasa. Treize (13) militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) ont été interpellés par la police ce jeudi 1er avril à Goma alors qu’ils manifestaient contre l’insécurité dans la région de Beni. Ils se sont donnés rendez-vous au rond-point Rutshuru, à Birere où ils ont organisé un meeting à l’intention des passants pour expliquer les tueries perpétrées par les ADF contre les civils dans la région de Beni.

« Vue l’augmentation de cas de tueries à Beni, la Lucha a décidé de mener des actions de conscientisation de la population sur le massacre qui se passe dans la région de Beni. (…) Pendant que le meeting était en cours, le colonel Job est venu avec un groupe de policiers et a directement brutalisé les militants et les arrêtés sans poser des questions sur la manifestation. Au total 13 ont été arrêtés et certains sont blessés par la brutalité de la police. Ils sont maintenant à la mairie de Goma », dit dans un communiqué la cellule de communication de LUCHA Goma.

Les autorités urbaines ont été informées par une lettre écrite de la tenue de ce meeting populaire.

Dans la nuit de mardi à mercredi 31 mars 2021, au moins 25 personnes ont été tuées par des présumés ADF au village Manyama, à l’Ouest d’Oicha dans le territoire de Beni. Plusieurs dizaines d’autres civils ont été kidnappés par ces assaillants.

Plus de 150 civils ont été tués depuis le début de cette année au cours des différentes attaques des combattants ADF dans les territoires de Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri), selon le décompte de la société civile.

Jonathan Kombi, à Goma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here