Kinshasa : «Toutes les constructions érigées sur le lit de la rivière Funa seront démolies aux frais de leurs propriétaires sans aucune indemnité» (Pius Muabilu)

4
Kinshasa : «Toutes les constructions érigées sur le lit de la rivière Funa seront démolies aux frais de leurs propriétaires sans aucune indemnité» (Pius Muabilu)
Kinshasa : «Toutes les constructions érigées sur le lit de la rivière Funa seront démolies aux frais de leurs propriétaires sans aucune indemnité» (Pius Muabilu)

Africa-Press – Congo Kinshasa. C’est ce mercredi 25 janvier 2023 que devrait débuter l’opération de démolition de constructions anarchiques érigées sur le lit de la rivière Funa dans la commune de Kalamu. Selon le numéro un (1) de l’urbanisme et de l’habitat, le Ministre d’État Pius Muabilu Mbayu, ces constructions seront démolies aux frais de leurs propriétaires sans aucune indemnité.

L’on assiste depuis un temps à une prolifération excessive des constructions anarchiques à Kinshasa en particulier et dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo (RDC) en général, un mal qui expose la vie des congolais.

Interviewé à ce sujet par le média en ligne non-aligné, Jonathan Bitulu, assistant dans la faculté de droit à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) a eu des mots justes pour partager les responsabilités.

« Pour cette mauvaise pratique, la faute incombe non seulement aux personnes qui seraient victimes de ces démolitions, mais aussi à l’administration publique c’est-à-dire l’administration foncière et urbanistique, qui tolère la construction des maisons sur des zones non aedificandi », s’est-il plaint.

Pour Orly Darel Ngiambukulu, journaliste et juriste de formation, la position du patron de l’urbanisme et de l’habitat congolais s’inscrit dans la droite ligne des prescrits du droit.

« Certes, juridiquement, l’indemnisation est la règle pour toute expropriation pour cause d’utilité publique. Mais il y a cependant un tempérament à ce principe. Cela sous entend que les prétendus concessionnaires (propriétés des fonds, maisons…) sont détenteurs des titres de propriété réguliers. Si ce sont des détenteurs de mauvaise foi, des gens qui ont spolié les espaces publics en les occupant sans qualité ni titre, l’Etat n’a pas besoin de les indemniser. A contrario, l’Etat peut même les allouer des dommages et intérêts », a-t-il précisé.

Annoncée par le Gouverneur Gentiny Ngobila, la démolition des constructions anarchiques aux alentours de la rivière Funa est suspendue, et ce, en vue de permettre l’exécution des travaux de protection du Poste Funa de la Société Nationale d’Électricité (SNEL).

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here