Le «P’tit Guide» d’Aude Sharys : une boussole pour les gourmands à Libreville

1
Le «P’tit Guide» d’Aude Sharys : une boussole pour les gourmands à Libreville
Le «P’tit Guide» d’Aude Sharys : une boussole pour les gourmands à Libreville

Africa-Press – Congo Kinshasa. Initiative de Aude Sharys, une jeune actrice de la blogosphère gabonaise parmi les plus en vue ces dernières années, le premier guide gastronomique intitulé «P’tit Guide pour les gourmands modernes» paru récemment se veut une aide pour les personnes à la recherche d’un lieu où manger seules ou en groupe dans la capitale.

Accessible en version papier et numérique, le «P’tit Guide pour les gourmands modernes» peut, à juste titre, être considéré comme un des outils essentiels à se procurer pour mieux connaître Libreville, et particulièrement ses lieux où il est possible de bien manger à des coûts plus ou moins abordables. Aude Sharys, son auteure, le présente comme une sorte de boussole. Il faut dire que ce guide gastronomique de près de 40 pages, un des rares connus à ce jour au Gabon, est fait pour orienter ses lecteurs, au regard de la richesse de son contenu.

«Sortir à Libreville, trouver le bon endroit pour se détendre, manger en famille ou prendre soin de soi est souvent un casse-tête. On sait ce que l’on veut, mais on ne sait pas toujours où le trouver. C’est dans cette optique que j’ai lancé P’tit Guide pour les gourmands modernes. D’autant plus qu’il nous est apparu que plusieurs personnes ne savent pas souvent où se rendre ni comment se référer à Libreville pour un buffet, un petit déjeuner complet, un brunch ou même un bon fast-food. Cette boussole gastronomique et bien-être est une façon de donner un aperçu honnête des restaurants notés sur la convivialité, la propreté, le service et le confort», explique la blogueuse.

Si Aude Sharys Ovono Allogo (de son nom intégral) annonce déjà pour la fin de l’année courante la sortie d’une deuxième édition consacrée à la ville de Port-Gentil et même celle d’une troisième édition pour Lambaréné, à moins de jumeler les deux villes, elle précise que son «P’tit Guide», en plus des autochtones, cible également les touristes au moment où les autorités ont à cœur de relancer le secteur. La rédactrice web n’est pas novice dans le domaine. Il y a quelques années, sur son blog (www.plume-or.com), elle partageait déjà ses «bons plans gastronomiques».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here