RDC-Zambie : le poste frontière de Kasumbalesa fermé

1
RDC-Zambie : le poste frontière de Kasumbalesa fermé
RDC-Zambie : le poste frontière de Kasumbalesa fermé

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le poste frontière de Kasumbalesa RDC-Zambie est fermé depuis ce mercredi matin. Il n’y a aucun mouvement ni à l’importation ni à l’exportation.

Même les activités transfrontalières du coté Zambien ne tournent pas. Ce mouvement fait suite à la grève déclenchée par le comité de l’union nationale pour la protection des camionneurs.

En effet, les camionneurs protestent contre l’assassinat selon eux, de deux chauffeurs zambiens. Il aurait été tué le 29 septembre dernier non loin de Lubumbashi.

Ce mercredi, les petits commerçants Congolais ont été interdits de traverser la frontière Zambienne. La police Zambienne était postée à la frontière pour empêcher tout mouvement vers ce pays voisin.

Pris de colère, témoignent certaines sources, les Congolais ont tenté de forcer la traversée. Mais la police Zambienne les a empêchés en tirant du gaz lacrymogène. A leur tour, les petits commerçants congolais ont réagi par des projectiles.

Pendant ce temps, la situation est restée plus que tendue du côté Zambien. Les boutiques ainsi que d’autres points de vente appartenant aux Congolais ont été pillés.

Les commerçants transfrontaliers Congolais déplorent ces actes de vandalisme. De surcroît, ils ne comprennent pas qu’un mouvement de grève des camionneurs dégénère et qu’ils en sortent victimes.

Face à cette situation, le maire de la ville frontalière de Kasumbalesa a tenté en vain de dialoguer avec les grévistes Zambiens. Les chauffeurs en colère ne veulent rien entendre.

De plus, les camionneurs exigeraient des discussions directes avec le chef de l’Etat Congolais. Pourtant ce dimanche, le vice-gouverneur du Haut-Katanga s’est rendu à Kasumbalesa. Il a mené des négociations avec le comité des camionneurs. Mais ces échanges ont accouché d’une souris.

En attendant l’évolution de la situation, le maire de la ville de Kasumbalesa a appelé les Congolais à rester sur le territoire national. André Kapampa les invite également à garder leur calme. Selon lui, les négociations se poursuivent entre les autorités de la RDC et celles de la Zambie.

Il faut noter qu’au poste frontière de Mokambo et de Sakania, le mouvement de grève est aussi observé. Aucun camion provenant du Congo ne traverse la frontière, témoigne Jean Olondo, président de la société civile à Mokambo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here