Ali-Sabieh : Lancement de la campagne “Jouer pour Apprendre”

2
Ali-Sabieh : Lancement de la campagne “Jouer pour Apprendre”
Ali-Sabieh : Lancement de la campagne “Jouer pour Apprendre”

Africa-Press – Djibouti. Une campagne de communication axée sur le changement social et comportemental en faveur de la petite enfance et de l’éducation préscolaire qui bat son plein à Djibouti et dans les cinq régions.

Le lancement de cette campagne a eu lieu le 26 février dernier dans les locaux du siège de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD) qui s’implique activement dans la cartographie et l’engagement communautaire, un des partenaires clés pour l’USAID auprès de la communauté à Djibouti.

À Ali Sabieh, mercredi dernier dans la salle de la bibliothèque de l’inspection régionale, une délégation importante composée du coordinateur des programmes par Intérim de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD), Abdillahi Omar Ibrahim, le chef du projet de l’USAID “Jouer pour Apprendre” Romain Babagbeto, la Directrice de l’enseignement public au sein du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MANFOP),Loula Ali Elabe. Ils ont été reçuschaleureusement par la préfète-Adjointe, Saïda Waberi Assoweh et le président du conseil régional, Charmake Hassan Allaleh et l’inspecteur régional d’Ali Sabieh, Mohamed Aden Guelleh qui ont co-présidé ce lancement et les discussions menées dans le cadre de cette campagne dans leur ville.Les membres du comité de gestion communautaire de la ville d’Aska ont également participé à cette journée.

Au cours des allocutions officielles, l’inspecteur d’Ali-Sabieh (MENFOP), Mohamed Aden Guelleh a souhaité la bienvenue à tous les participants.

Il a souligné que ce rassemblement des différents partenaires de l’enseignement public scolaire a pour but de sensibiliser et de discuter avec les parents d’élèves sur l’importance et les apports positifs de l’éducation préscolaire. Actuellement, il a expliqué qu’il existe désormais, à Ali Sabieh, vingt-neuf classes préscolaires et dans toutes les localités rurales grâce aux efforts considérables du ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

Puis, le président du conseil régional, Charmake Hassan Allaleh a exprimé sa joie de participer à des discussions fructueuses sur l’avenir des enfants de la région. Il a rendu un hommage solennel aux parents, aux enseignants et aux chefs d’établissements scolaires pour leur engagement permanent au profit de l’éducation scolaire des enfants du pays. Il a assuré que les autorités régionales sont disponibles pour participer à la construction de l’avenir de nos écoliers.

La directrice de l’enseignement public, Loula Ali Elabe, a rappelé que l’objectif de ce noble projet de l’Agence Américaine de la Coopération Internationale et du développement, USAID, impliquant le ministère de la femme et de la famille et l’Union Nationale des Femmes Djiboutienne (UNFD) est de soutenir, encourager les communautés à intégrer le jeu comme une composante essentielle dans l’ apprentissage et le développement des enfants, équiper et faire un plaidoyer pour une éducation préscolaire. Elle a ajouté que le MENFOP œuvre pour élargir le préscolaire d’ici 2030 en rappelant l’implantation des premières écoles dans les zones les plus défavorisées pour donner une chance aux plus démunis. Sur l’ensemble du territoire, il existe environ 200 classes préscolaires publiques.

A son tour, le chef de projet de l’USAID « Jouer pour Apprendre » a fait savoir que cette campagne marque une étape décisive dans la mise en œuvre du projet. Elle nous donne l’occasion d’aller à la rencontre des communautés à travers des causeries éducatives afin de susciter l’implication et l’engagement des parents.

Cinq thématiques importantes pour le développement de l’enfant, du projet de l’USAID, sont abordés durant ces causeries: importance du développement du jeune enfant, l’importance de l’éducation préscolaire y compris les enfants à besoins spéciaux, le jeu et l’apprentissage actif pour les enfants, l’implication des parents dans le suivi de la vie scolaire des enfants et enfin, l’engagement communautaire.

L’apprentissage par le jeu est important et permet à l’enfant de développer différentes compétences notamment dans le domaine cognitif, socio-affectif, physique et environnemental.

Le suivi de l’éducation des enfants est primordial pour leur réussite et constitue une source de motivation pour les écoliers.

Le coordinateur des programmes de l’UNFD par intérim a expliqué au sujet de l’engagement communautaire qu’il est essentiel qu’individuellement et collectivement: parents, enseignants, décideurs politiques, la société civile et la communauté en général se mobilisent pour que ces changements se réalisent partout dans toutes les régions du pays en se référant à l’adage populaire: “Il faut tout un village pour éduquer un enfant”. Il a rappelé l’importance de l’engagement des parents et surtout de la mère dans le développement de l’enfant durant cette période cruciale de sa vie.

Pour sa part, la préfète-Adjointe, Mme Saïda WaberiAssoweh a annoncé que la thématique « Jouer pour Apprendre » du projet de l’USAID est très intéressante pour l’avenir scolaire de nos enfants. Il est pragmatique que la meilleure manière d’apprentissage des écoliers est celle qui présente les leçons de façon ludique.

À l’issue de ce lancement de la campagne de communication pour le changement social et comportemental du projet de l’USAID « Jouer pour apprendre », en partenariat avec l’UNFD, le MENFOP et le Ministère de la Femme et de la Famille des causeries éducatives à l’égard des parents sont programmées dans toutes les écoles et les structures communautaires sur le tout le territoire national.

A Ali-Sabieh, ces pourparlers de proximité avec les parents d’élèves ont eu lieu dans les différents établissements scolaires de base du chef-lieu, Ali-Sabieh-ville.

Des rassemblements des différents acteurs de l’enseignement public qui ont davantage conscientisé les parents d’élèves à veiller sur l’éducation scolaire de leurs enfants.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here