Cérémonie de remise de certificat aux participants du SITA

0
Cérémonie de remise de certificat aux participants du SITA
Cérémonie de remise de certificat aux participants du SITA

Africa-Press – Djibouti. Au cours d’une cérémonie qui s’est tenue le dimanche 9 janvier dernier sous les lustres de l’hôtel Sheraton, la ministre de la jeunesse et de la culture, Dr. Hibo Moumin Assoweh a remis des certificats de participation aux mannequins et stylistes ayant pris part à la 7ième édition du Salon International de textile Africain (SITA) qui s’est déroulé sous nos cieux du 10 au 12 novembre 2021.

Le ministère de la jeunesse et de la culture a, au cours d’une cérémonie riche en art culturel organisé le dimanche 9 janvier dernier à l’hôtel Sheraton, réuni les mannequins et les stylistes djiboutiens, qui pont prit part à la 7ième édition du Salon International du textile Africain (SITA) qui s’est tenu à Djibouti en mi novembre dernier. Présidé par la ministre de la jeunesse et de la culture, Dr. Hibo Moumin Assoweh, l’évènement s’est déroulé en présence de la secrétaire générale adjointe de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes, Roukya Youssouf Ali, des parlementaires, des partenaires institutionnels, des hauts cadres du MJC, parmi lesquels, la directrice du département ‘‘Culture’’ de ce ministère Fatouma Abdi Isse alias Filsan, des personnalités anonymes et l’ensembles des mannequins et stylistes de notre pays qui ont pris part à la 7ième édition du SITA dont la jeune mannequine Mahdia Abdillahi Darar qui a représenté notre pays au concours régional, ‘‘MISS EAST AFRICA’’.

Il s’agit ici pour le ministère de la jeunesse et de la culture, principal organisateur de cet événement, d’encourager par ce biais les mannequins et les stylistes de notre pays. Dans son allocution prononcée à cette occasion, la ministre de la jeunesse et de la culture, Dr. Hibo Moumin Assoweh a mis l’accent sur l’importance du SITA notamment dans le domaine du développement de l’industrie culturelle et créative. «Cette 7ème édition a marqué pour Djibouti, un nouveau départ, l’ouverture de nouvelles opportunités pour décongestionner des secteurs professionnels qui montraient des signes d’essoufflement et s’interroger sur les débouchés réels vers des nouvelles filières à savoir celles du mannequinat et celui des arts du textile qui nous ont permis de découvrir plein de talents chez les jeunes» a déclaré la ministre Hibo Moumin avant de souligner qu’il a également suscité un engouement et un enthousiasme chez les jeunes du pays et particulièrement chez les mannequins et les stylistes.

La ministre de la jeunesse et de la culture, Dr. Hibo Moumin Assoweh a indiqué que son département «travaille d’arrache pieds pour mettre en place une stratégie de promotion et de l’industrie culturelle et créative.» Lequel peut générer selon la ministre Hibo Moumin « beaucoup d’emplois. Et notamment d’auto-emplois pour que les jeunes puissent eux même créer leurs propres entreprises dans ce domaine» dit-elle. «Mon Ministère est prêt à appuyer toute initiative entrepreneuriale mais aussi toute activité de promotion dans le domaine de l’art et de la mode en général et à promouvoir les investissements dans ces deux domaines là en particulier» lance-t-elle à l’endroit des mannequins, des stylistes, devant-elle pour les encourager à entreprendre et à persévérer dans ce domaine.

Quant à la participation de notre pays à la 8ième édition du SITA dont le prochain rendez-vous aura lieu selon à Lomé, au Togo, la ministre de la jeunesse et de la culture, Dr. Hibo Moumin Assoweh a affirmé «Djibouti se prépare dès à présent pour ne pas manquer la 8ième édition».

Pour conclure son intervention, Dr. Hibo Moumin a annoncé que la Société Arts & Évents de la styliste Mahado-Ayan Mohamed Djama organisera au cours de cette nouvelle année 2022, sous nos cieux, concours de beauté intitulé ‘‘MISS DJIBOUTI’’.

Sur ce, la ministre de la jeunesse et de la culture et les autres officiels ont remis à chacun des mannequins et les stylistes un certificat attestant sa participation à la 7ième édition du Salon International du textile africain SITA.

Dans une conférence de presse tenue à l’issue de la cérémonie, la styliste, Mahado-Ayan Mohamed Djama a présenté au public les tenants et aboutissants de son projet MISS DJIBOUTI qu’elle compte lancer au cours de cette nouvelle année 2022. Assise à côté d’elle, la mannequine Mahdia Abdillahi Darar, qui a représenté notre pays au concours régional ‘‘MISS EAST AFRICA’’ a de son côté fait part aux professionnels de la presse locale, sa participation à ce concours régional et les opportunités liés au mannequinat. Elle a exhorté les jeunes djiboutiens à tenter leurs chances en participant massivement au concours MISS DJIBOUTI.

« Mon ministère est prêt à appuyer toute initiative entrepreneuriale mais aussi toute activité de promotion dans le domaine de l’art et de la mode »

«Comme vous le savez tous, du 10 au 12 novembre 2021, notre pays a eu l’immense honneur d’abriter la 7ème édition du Salon International du textile africain. (…) Le SITA a suscité un engouement et un enthousiasme certain chez la Jeunesse Djiboutienne en générale pour les mannequins et les stylistes en particulier. Depuis lors, le ministère de la jeunesse et de la culture, travaille d’arrache pieds pour mettre en place une stratégie de promotion de l’industrie culturelle et créative qui peut générer beaucoup d’emplois mais surtout ceux qu’on recherche d’auto-emplois que les jeunes puissent eux même créer leurs propres entreprises dans ce domaine. C’est pourquoi, mon Ministère est prêt à appuyer toute initiative entrepreneuriale mais aussi toute activité de promotion dans le domaine de l’art et de la mode en général et à promouvoir les investissements dans ces deux domaines là en particulier. De même, comme vous avez pu le constater, la jeune Mahdia Abdillahi Darar qui a démarré ce travail lors du SITA puisqu’elle a été mannequine et qu’elle a participé aussi bien au concours exhibition du défilé a pu émerger et de suite grâce au soutien de ‘‘HIDA YELO’’. C’est l’entreprise phare qui a eu le mérite d’associer la mode et la culture et à défendre notre identité traditionnelle. Grâce à son concours et son travail, elle a pu participer au concours régional, MISS EAST AFRICA. Au cours de ce concours qui est sa première participation, donc c’était un premier challenge, elle remporte le prix d’honneur. Je la félicite pour la relève de ce défi. Cette participation est la première retombée du SITA qui j’en suis sûr ouvrira également d’autres opportunités. Force est de constater qu’après avoir abrité cet évènement, Djibouti se prépare dès à présent pour ne pas manquer la 8ème édition. Le prochain rendez-vous aura lieu au Togo, à Lomé. C’est pour ça que j’encourage nos mannequins, nos stylistes et tous ces jeunes qui se sentent vraiment illustrés dans ce travail là, de persévérer et compte sur vous pour encore plus l’année prochaine à Lomé. Et de notre côté, du côté du ministère de la jeunesse et de la culture, nous multiplierons les activités de stimulation pour booster la compétitivité de nos jeunes stylistes et mannequins»

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here