Au moins sept sociétés militaires privées russes ont mené 34 opérations dans 16 pays africains depuis 2005

1
Au moins sept sociétés militaires privées russes ont mené 34 opérations dans 16 pays africains depuis 2005
Au moins sept sociétés militaires privées russes ont mené 34 opérations dans 16 pays africains depuis 2005

Africa-Press – Djibouti. Les opérations des sociétés militaires privées russes sur le continent impliquent une présence militaire active dans plusieurs pays ainsi que des campagnes d’influence politique et des relations économiques opaques liées aux industries extractives.

Au moins sept sociétés militaires privées (SMP) russes ont mené 34 opérations dans seize pays africains depuis 2005, selon un rapport publié le mardi 13 février 2024, par le Service de recherche du Parlement européen (European Parliamentary Research Service/EPRS).

Intitulé « Russia in Africa: An atlas », le rapport précise que les plus importantes opérations des SMP russes sur le continent ont été menées par le groupe Wagner et ses filiales, dont Sewa Sewa Security Services.

Ces opérations impliquent non seulement une présence militaire durable et active dans plusieurs pays du continent, mais aussi des campagnes d’influence politique et de manipulation de l’information ainsi que des relations économiques opaques liées aux industries extractives.

Le déni par la Russie de tout lien avec le groupe Wagner s’est d’ailleurs estompé après la mort du fondateur de cette société militaire privée, Evgueni Prigojine, dans un crash d’avion en août 2023. Peu après ce crash, le Kremlin a envoyé le vice-ministre de la Défense, Yunus-bek Yevkurov, et le général Andreï Averyanov de l’Agence de renseignement militaire russe (GRU) pour rassurer les dirigeants de plusieurs pays, dont le Burkina Faso, la République centrafricaine, la Libye, le Mali et le Niger sur la poursuite des opérations menées par les troupes russes.

Moscou a ensuite entrepris le renouvellement de son dispositif africain sous le label Africa Corps, une nouvelle structure armée qui a repris les opérations africaines du groupe Wagner.

Le rapport révèle par ailleurs que la Russie a signé des accords de coopération militaire avec 43 pays africains depuis 2015. Ces accords comportent différents niveaux d’engagement, allant des accords généraux et cérémoniels à une coopération militaire plus spécifique et substantielle dans des domaines tels que la formation du personnel militaire, la fourniture d’armes, le soutien à la lutte contre le terrorisme et l’accès aux ports militaires ou civils et aux bases aériennes.

Grâce à ces accords, la Russie a compté pour 40 % des importations d’armes en Afrique entre 2018 et 2022. Plusieurs facteurs expliquent l’engouement des pays africains pour les armes russes. Il s’agit notamment du caractère abordable de ces armes et de l’absence de conditions liées à des valeurs comme le respect des droits de l’Homme.

agenceecofin

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here