Afreximbank lance le Rapport 2024 sur le commerce africain et sur les perspectives économiques

3
Afreximbank lance le Rapport 2024 sur le commerce africain et sur les perspectives économiques
Afreximbank lance le Rapport 2024 sur le commerce africain et sur les perspectives économiques

Africa-Press – Djibouti. Il fournit une analyse de l’environnement économique, de la structure des échanges, des scénarii d’endettement et des projections futures pour les économies africaines.

Lors des Assemblées annuelles d’Afreximbank (AAM) 2024 à Nassau, aux Bahamas, la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a lancé son Rapport 2024 sur le commerce africain et son Rapport 2024 sur les perspectives économiques et commerciales en Afrique.

Le Rapport 2024 sur les perspectives économiques et commerciales en Afrique prévoit que les économies africaines connaîtront une croissance moyenne de 3,8 % en 2024, légèrement supérieure à la croissance mondiale attendue de 3,2 %, avant d’augmenter de 4 % en 2025.

Intitulé « A Resilient Africa: Delivering Growth in a Turbulent World’, (Une Afrique résiliente: Assurer la croissance dans un monde en ébullition), il fournit une analyse de l’environnement économique, de la structure des échanges, des scénarii d’endettement et des projections futures pour les économies africaines.

Yemi Kale, économiste en chef et directeur général de la Recherche et de la Coopération internationale d’Afreximbank, a déclaré que les défis mondiaux actuels ont sapé la performance du commerce africain, qui s’est contracté de 6,3 % en 2023 après avoir connu une croissance de 15,9 % en 2022, alors que le commerce intra-africain a augmenté de 3,2 % au cours de la même période.

Le rapport révèle également que les économies africaines sont confrontées à plusieurs risques de détérioration, notamment l’augmentation des niveaux de la dette souveraine et les risques de soutenabilité associés, l’exposition excessive aux chocs négatifs des termes de l’échange, l’escalade des tensions géopolitiques dans certains cas, les environnements politiques intérieurs volatils dans certains pays africains, les prix élevés des produits de base et les pressions inflationnistes, ainsi que l’insécurité alimentaire potentielle. Les perspectives pour le continent africain en 2024 restent positives en dépit de l’environnement économique difficile de 2023.

La plupart des indicateurs macroéconomiques devraient connaitre une amélioration en 2024 et 2025. La croissance du continent devrait être supérieure à la moyenne mondiale et, bien que l’inflation soit actuellement élevée, elle devrait diminuer, cette tendance à la baisse se poursuivant en 2025.

Dans le Rapport 2024 sur le commerce en Afrique, intitulé « Climate Implications of the AfCFTA Implementation » (Les incidences climatiques de la mise en oeuvre de la ZLECAf), l’économiste en chef a souligné, citant le rapport, que la ZLECAf offrait une voie pour atteindre les objectifs de développement des nations africaines tout en répondant aux préoccupations liées au changement climatique.

En résumé, le rapport indique que l’optimisation de la ZLECAf peut se traduire par des gains potentiels grâce à un accroissement du commerce et des investissements intra-africains, créant ainsi une prospérité économique et concrétisant la vision des pères fondateurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here