Djibouti parmi les 11 premiers pays africains qui devraient connaître une forte performance économique en 2024, selon la BAD

6
Djibouti parmi les 11 premiers pays africains qui devraient connaître une forte performance économique en 2024, selon la BAD
Djibouti parmi les 11 premiers pays africains qui devraient connaître une forte performance économique en 2024, selon la BAD

Africa-Press – Djibouti. En 2024, 41 pays du continent atteindront un taux de croissance économique de 3,8 %, et 13 d’entre eux, connaitront une croissance supérieure de plus d’un point de pourcentage à celle de 2023.

Le continent devrait rester la deuxième région à la croissance la plus rapide après l’Asie.

Les 11 premiers pays africains qui devraient connaître une forte performance économique sont le Niger (11,2 %), le Sénégal (8,2 %), la Libye (7,9 %), le Rwanda (7,2 %), la Côte d’Ivoire (6,8 %), l’Éthiopie (6,7 %), le Bénin (6,4 %), Djibouti (6,2 %), la Tanzanie (6,1 %), le Togo (6 %), et l’Ouganda (6 %).

“En dépit d’un environnement économique mondial et régional difficile, 15 pays africains ont enregistré une croissance de la production de plus de 5 %”, a déclaré le président de la BAD, Dr Akinwumi Adesina.

Jeffrey Sachs, directeur du centre pour le développement durable de l’université de Columbia, a fait remarquer que le financement à long terme et abordable doit faire partie de la stratégie du continent pour atteindre une croissance de 7 % ou plus par an et a averti que l’Afrique payait une prime de risque très élevée pour le financement de la dette. Il a demandé que ce point soit porté à l’attention du G20.

La BAD insiste sur l’importance de l’investissement dans l’éducation et la santé pour assurer une croissance inclusive et durable.

Enfin, la BAD appelle à une coopération renforcée avec les partenaires internationaux pour relever ces défis et soutenir le développement du continent car le développement à long terme ne peut être basé sur des prêts à court terme.

Les prêts accordés à l’Afrique devraient être d’une durée d’au moins 25 ans, voire plus. Les emprunts à court terme sont dangereux pour le développement à long terme. L’Afrique doit agir rapidement.

En 2024, 41 pays du continent atteindront un taux de croissance économique de 3,8 %, et 13 d’entre eux, connaitront une croissance supérieure de plus d’un point de pourcentage à celle de 2023.

Le continent devrait rester la deuxième région à la croissance la plus rapide après l’Asie.

Les 11 premiers pays africains qui devraient connaître une forte performance économique sont le Niger (11,2 %), le Sénégal (8,2 %), la Libye (7,9 %), le Rwanda (7,2 %), la Côte d’Ivoire (6,8 %), l’Éthiopie (6,7 %), le Bénin (6,4 %), Djibouti (6,2 %), la Tanzanie (6,1 %), le Togo (6 %), et l’Ouganda (6 %).

“En dépit d’un environnement économique mondial et régional difficile, 15 pays africains ont enregistré une croissance de la production de plus de 5 %”, a déclaré le président de la BAD, Dr Akinwumi Adesina.

Jeffrey Sachs, directeur du centre pour le développement durable de l’université de Columbia, a fait remarquer que le financement à long terme et abordable doit faire partie de la stratégie du continent pour atteindre une croissance de 7 % ou plus par an et a averti que l’Afrique payait une prime de risque très élevée pour le financement de la dette. Il a demandé que ce point soit porté à l’attention du G20.

La BAD insiste sur l’importance de l’investissement dans l’éducation et la santé pour assurer une croissance inclusive et durable.

Enfin, la BAD appelle à une coopération renforcée avec les partenaires internationaux pour relever ces défis et soutenir le développement du continent car le développement à long terme ne peut être basé sur des prêts à court terme.

Les prêts accordés à l’Afrique devraient être d’une durée d’au moins 25 ans, voire plus. Les emprunts à court terme sont dangereux pour le développement à long terme. L’Afrique doit agir rapidement.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here