Lancement de l’atelier portant ” les perspectives climatiques pour saison Mars, Avril et Mai 2024

2
Lancement de l’atelier portant ” les perspectives climatiques pour saison Mars, Avril et Mai 2024
Lancement de l’atelier portant ” les perspectives climatiques pour saison Mars, Avril et Mai 2024

Africa-Press – Djibouti. Le Ministère de l’agriculture, de l’Eau, de la Pêche et de l’élevage et des Ressources Halieutiques en collaboration avec l’agence Nationale de la Météorologie de Djibouti a organisé jeudi dernier dans ses locaux, un atelier portant sur “les perspectives climatiques pour la saison de Mars, Avril et Mai 2024”.

L’évènement a été co-présidé par le directeur général de l’agence Nationale de la Météorologie de Djibouti M. Mohamed Ismaël Nour et du directeur des grands travaux et également coordinateur du projet DRESS-EA auprès du Ministère de l’agriculture, M. Mouktar Mahamoud Houssien.

Outre les officiels présents, la rencontre a vu la participation des représentants de l’agence nationale météorologique, du ministère de l’agriculture ainsi que des experts nationaux ont pris part à l’atelier.

En effet cet Atelier avait pour but de renforcer les capacités des parties prenantes au niveau national sur l’alerte précoce dans la prévision et la gestion des risques liées à la sécheresse, et également de sensibiliser les secteurs concernés sur les perspectives climatiques de la saison MAM 2024. Cette rencontre a été également l’opportunité précieuse d’encourager le dialogue et l’échange d’expertise entre les différents acteurs présents.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le directeur de l’Agence Nationale de la Météorologie de Djibouti a indiqué que ” l’objectif de l’atelier est de sensibiliser les parties prenantes sur le rôle et l’importance des services climatiques, de présenter les perspectives climatiques régionales objectives consolidées pour la saison Mars, Avril et Mai 2024 et enfin de réfléchir sur la performance et les impacts de la saison d’octobre à décembre (OND) 2024.”

Il a par ailleurs précisé que notre pays est confronté depuis ces derniers années des risques liés aux climats et autre phénomène de changement climatique ainsi que les effets néfastes tels que la sècheresse et l’inondation.

De son côté le directeur des grands travaux et coordinateur du projet DRESS-EA, Mouktar a déclaré dans son intervention que « le projet DRESSE-EA arrive à point nommé pour réfléchir l’impact de la sécheresse à travers la mise en place des systèmes d’alerte précoce à la sécheresse et au changement climatique tels que la mise en place des infrastructures innovantes ».

Il a entre autre rappelé que les sècheresses qui sévissent dans la corne de l’Afrique cette dernière décennie ont eu un impact majeur sur les ressources en eau et en pâturage disponibles.

« Ces Aléas récurrents qui affaiblissent les populations urbain et nomades en réduisant considérablement leur faible bien surtout les bétails et les périmètres agricoles familiale ».

A l’issue de cet atelier les participants ont eu des discussions sur les implications des prévisions climatiques de la saison (Mars, Avril et Mai) MAM 2024 et les stratégies de gestion de risque et de catastrophe.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here