Hayabley abrite le second meeting de l’UDJ

41
Hayabley abrite le second meeting de l’UDJ
Hayabley abrite le second meeting de l’UDJ

Africa-Press – Djibouti. Le parti de l’UDJ a tenu hier après-midi son second meeting dans la commune de Balbala et précisément dans le quartier populaire de Hayabley.

L’occasion pour les candidats d’apporter à la fois un éclaircissement succinct des réalisations concrétisées durant leur précédent mandat mais également de tenir, devant leurs partisans sortis en nombre, des nouveaux engagements.

C’est dans la commune de Balbala et plus précisément dans ce quartier populaire de Hayabley que les candidats aux élections législatives du 24 février prochain du parti de l’opposition de l’Union pour la Démocratie et la Justice ont décidé de tenir leur second meeting. Un choix qui n’est pas anodin dès lors où les voix des habitants de différents quartiers qu’englobent cette commune, ont porté le plus grand nombre des candidats de l’UDJ aux sièges du parlement. C’était il y a cinq ans.

Accueillis dans la ferveur et la liesse populaire, les candidats de l’opposition à leur tête la cheffe de file Mme Ileya Ismael Guedi a effectué un bain de foule avant de prendre place sur le podium installé pour l’occasion sur le terrain vague où a eu lieu hier après-midi ce grand meeting.

Pour les candidats sortants de l’UDJ, il s’agit avant tout de rendre compte devant leurs partisans du mandat précédent. Avant de présenter le programme et prendre les engagements et les promesses de rigueur pour apporter des solutions aux problèmes de la population, tel est le menu de chacun des meetings électoraux et chacune des causeries de proximité, effectués par les candidats de l’UDJ dans les villes et localités des différentes circonscriptions du pays.

« Démocratie en marche » est le slogan de campagne de l’UDJ qui ne s’y est pas trompé. Car le parti de l’UDJ compte à travers ses périples répétés de gagner le plus de voix afin d’obtenir le plus de sièges dans les différents circonscriptions que composent le territoire. Et pourquoi pas la majorité des sièges pour apporter un véritable changement.

La tâche n’est pas simple mais la détermination des candidats de l’UDJ semble sans faille pour faire prévaloir leur programme et recomposer le paysage politique. D’où le choix stratégique de tenir des rencontres de proximité au même titre que les meetings et les réunions publiques. Avec une atmosphère conviviale, ponctuées de chants du parti, les candidats du parti et leurs partisans sont entrés en parfaite communion.

Les candidats du parti se sont succédé au micro pour mettre en exergue la primauté d’apporter en glissant le jour du scrutin, le changement auquel ils aspirent. Ambitieux mais conscient de l’intérêt grandissant de préserver la stabilité et la cohésion sociale, ces derniers portent un message apaisé et constructif pour opérer un changement significatif au sein du paysage politique. Et ce afin d’améliorer la vie de leurs concitoyens.

D’ou l’intérêt d’éclairer la lanterne de façon succincte sur les nombres de projets de loi qu’ils ont porté devant les parlementaires afin de les légiférer. Un par un, les candidats sortant de l’UDJ ont énuméré les différentes difficultés auxquelles leurs compatriotes sont confrontés. A ce propos, Hassan Aden, candidat sortant de l’UDJ a pris la parole pour mettre en évidence, au regard des nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les habitants de cette commune, l’importance d’amener l’ensemble des candidats au parlement. Même son de cloche, du côté d’Abdo Issé, candidat sortant du parti, a fait observer que «les gens voulaient du changement » en particulier dans le domaine de la santé. En poursuivant son mot, ce dernier a levé le voile sur quelque projets de loi que leur cheffe de file Mme Ileya Ismail Guedi a porté devant l’hémicycle. A savoir sur celui du changement climatique entre autres. Prolixe, ce dernier n’a pas manqué au passage de mettre les choses au clair et avec véhémence sur les fausses informations qui pullulent sur les réseaux sociaux concernant le conflit qui prévaut à Lascanood. « Djibouti, havre de paix, ne livre pas d’armes et contrairement Djibouti est connu pour la paix » et insiste sur le fait que « Djibouti n’est en guerre contre personne ».

« Nous sommes une opposition constructive » c’est en ces termes que la cheffe de file Mme Ileya Ismael Guedi s’est adressé à ses sympathisants venus en grand nombre. « Je suis fière d’être parmi ici à Balbala» a-t-elle dit dans la foulée.

Précise et claire, la cheffe de file a fait savoir que la majorité de ces candidats sont issus à Balbala.

Sadik

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here