LÉGISLATIVES 2023 : Un sprint final triomphal pour l’UMP

10
LÉGISLATIVES 2023 : Un sprint final triomphal pour l’UMP
LÉGISLATIVES 2023 : Un sprint final triomphal pour l’UMP

Africa-Press – Djibouti. Hier mercredi a marqué la fin de la campagne aux élections législatives. C’était une démonstration de force de l’Union de la Majorité Présidentielle UMP qui, dans sa dernière ligne droite, part à la conquête des indécis et des abstentionnistes pour convaincre avant le jour J. A proximité du stade Hassan Gouled, c’est une vague de joie et d’espoir qui se lève, une marée humaine venue apporter leur soutien au groupe parlementaire UMP pour une victoire éclatante.

A deux jours du scrutin législatif, l’UMP lance ses dernières forces dans la bataille, mobilisant une foule en liesse, en transe criant victoire et scandant haut et fort « UMP, UMP, UMP, » une ambiance bon enfant, d’exaltation et de passion des manifestations pour leur parti.

La politique c’est parfois comme au théâtre, on attend que le rideau rouge se lève sur la scène, les ministres et les députés incarnant les acteurs et les décors, exhibent un nerf vif pour savoir s’ils seront reconduits et réélus.

Vers le coup de 16h, le cortège UMP à leur tête le premier ministre, président de la coalition UMP M. Abdoulkader Kamil Mohamed entre enfin accueilli en fanfare, par les diverses musiques composées spécialement pour le parti de la mouvance présidentielle par nos artistes nationaux (Groupe 4 mars, Jeunes Talents..etc .)

C’est une journée pas comme les autres, pour cet ultime meeting. On contemple l’immense foule UMP en effervescence composée de jeunes, de femmes, d’associations diverses, l’Association des Handicapés, des troupes d’artistes ainsi que d’innombrables mouvements de soutien qui donnent de la voix pour convaincre les indécis et faire passer leurs dernières consignes.

La coalition présente une liste commune et des candidats dans tout le pays, une stratégie qui vise à contrer l’opposition et de se mettre en concurrence. Dans chaque circonscription électorale, la liste en tête reçoit en effet d’emblée 80 % des sièges. Les sièges restants sont répartis aux autres listes ayant recueilli au moins 10 % des voix.

A ces élections législatives de 2023, les attentes des électeurs restent fortes et la mouvance de la majorité présidentielle bénéficie d’un socle électorale plus solide, 80% de ses électeurs sont certains de leur choix. Il faut vraiment être ambigu ou avoir une paresse intellectuelle pour ne pas voir le progrès entrepris par l’UMP.

Toutefois, même à distance, le Président de la République joue un rôle capital sur la scène politique djiboutienne. On ne peut apprécier la coalition parlementaire sans penser et actionner son Excellence le Président de la République M. Ismael Omar Guelleh qui apporte indéfectiblement son soutien à l’UMP afin de poursuivre son spirituel programme pour faire émerger la République de Djibouti.

Or, pour gouverner efficacement et faire voter les textes qui lui sont nécessaires, le chef de l’Etat a besoin d’une majorité parlementaire acquise à sa cause, et dans ses allocutions, il exhorte continuellement les députés suggérant : « Les élus parlementaires UMP doivent être les plus appréciés et les plus proches des djiboutiens, il faut qu’il y’ait plus d’engagement politique que des promesses, le pays a besoin d’une relation forte de l’Etat et de la Société, et surtout être assisté constamment d’un parlement fort. Il faut que la présidence et le gouvernement doivent être de la même couleur que l’Assemblée Nationale ».

Aussi, vu que la participation est un des grands enjeux de ce scrutin, un appui et un investissement, le Président de la République son Excellence M. Ismael Omar Guelleh encourage communément les djiboutiens et djiboutiennes à venir en nombre le 24 février 2023 choisir leurs députés, les prochains décideurs de l’Assemblée Nationale et représentants du peuple.

Les Déclarationsdes députés UMP

M. Ilyass Moussa Dawaleh dit : « Les alliances politiques dans le monde ne durent jamais longtemps alors que l’UMP résiste toujours. Cette union a suscité et suscite encore énormément de critiques car nos adversaires sentent que nous allons gagner sur le terrain politique djiboutien. Néanmoins, même si nous avons gagné la présidentielle, la partie n’est pas finie, nous devons nous mobiliser encore une fois soit le vendredi 24 février pour amener notre nouvelle union présidentielle au sommet de la législature ».

Puis c’est autour du député UPR Abdi Aden Hadi qui monte en créneau pour déclarer : « La communication de masse est très importante, nous donnons le mot d’ordre de voter pour la liste UMP au bulletin vert, c’est une législature capitale pour la population ».

Par la suite, plusieurs députés UMP tels que Fatouma Mohamed Kamil du Frud, Abdourahman Med Allaleh, Oumma Med Hadi, Ali Abdi Farah.. prennent la parole tour à tour pour rappeler l’importance de se mobiliser le vendredi 24 pour voter UMP.

Enfin, le Président de l’UMP M. Abdoulkader Kamil Mohamed dans son discours affirme : « L’UMP est un ensemble de partis politiques qui s’est unifié malgré sa différence, malgré son histoire respective pour faire face à l’urgence du moment pour construire un avenir commun, pour gagner et conquérir une majorité à l’Assemblée nationale. L’UMP n’est pas un simple accord électoral mais un regroupement solide avec une stratégie partagée, celle d’une nouvelle union populaire avec son parlement permettant d’associer les forces politiques aux figures syndicales, associatives et universitaires, du monde de l’art et de la culture. Elle est regroupée autour d’un programme partagé, qui sera la future feuille de route du gouvernement que nous constituerons ensemble ».

Les déclarations des sympathisants UMP

Au sein de la foule, M. Hassan Djibril un militant pro UMP exerçant au Terminal conteneur de Doraleh nous dit : « C’est le mérite du combat, le prix de la victoire pour avoir réuni tout ce beau monde et surtout la récompense à notre président Ismaël Omar Guelleh pour ces grandes réalisations et réformes pour lequels nous lui souhaitons longue vie pour nous guider encore ».

Et pour cette maman issue de l’UNFD : «Moi je vote régulièrement depuis une vingtaine d’années et le 24 février je me lèverai de bonne heure, m’habiller et me parfumer pour aller voter car vous savez l’Assemblée nationale c’est important, c’est le pouvoir législatif, les représentants du peuple. Je milite pour UMP car mon père et mon grand-père ont toujours milité pour RPP, et plus tard mes enfants seront aussi UMP ainsi de suite.

Quant à Kaltoum, jeune universitaire: « Moi je vote régulièrement depuis une vingtaine d’années et le 24 février je me lèverai de bonne heure, m’habiller et me parfumer pour aller voter car vous savez l’Assemblée nationale c’est important, c’est le pouvoir législatif, les représentants du peuple ».

L’Assemblée nationale réunit 65 députés que nous les peuples nous élisons, c’est pour cela qu’il est important de voter. Le parti de la majorité présidentielle fait figure de favori si bien que le véritable enjeu est qu’il obtienne une majorité de 2/3, ce qui favoriserait à renforcer le pluralisme et la démocratie dans notre pays. Dans une démocratie ceux qui jugent et apprécient le bilan et le travail effectué sont certes les électeurs. Le meeting s’achèvera mercredi à 20h et les djiboutiennes se préparent à voter vendredi, les bureaux seront ouverts de 08 à 20h.

Plusieurs missions observatrices nationales et internationales sont déployées pour ce scrutin et le jour du vote arrive à grands pas et l’environnement de façon globale affiche un climat apaisé. Nous espérons que le 24 février les élections se tiennent dans les bonnes conditions

Pour beaucoup, l’organisation des élections législatives constituent une étape importante dans la consolidation de la démocratie à Djibouti.

Saleh Ibrahim Rayaleh

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here