Djibouti et Ryad conviennent de renforcer leur coopération dans la lutte contre la corruption

5
Djibouti et Ryad conviennent de renforcer leur coopération dans la lutte contre la corruption
Djibouti et Ryad conviennent de renforcer leur coopération dans la lutte contre la corruption

Africa-Press – Djibouti. La présidente de la commission nationale indépendante pour la prévention et la lutte contre la corruption, Mme Badria Zakaria Cheik Ibrahim, qui effectue une visite de travail à Riyad, s’est entretenue hier avec son homologue saoudien.

Au cours de cette rencontre à laquelle a pris part notre ambassadeur en Arabie-Saoudite, M. Dya Eddine Bamakhrama, les deux présidents ont convenu de mettre en place des mécanismes de partage d’informations et d’expériences dans le domaine de la lutte contre la corruption.

Ils ont également discuté de la possibilité de mener des enquêtes conjointes sur des affaires de corruption transnationales.

La présidente de la commission nationale indépendante pour la prévention et la lutte contre la corruption a salué les efforts de l’Arabie Saoudite dans la lutte contre la corruption et a exprimé sa volonté de renforcer la coopération dans ce domaine.

De son côté, son homologue saoudien a également salué les actions entreprises par Djibouti pour prévenir et lutter contre la corruption.

Cette réunion témoigne de la volonté des deux pays de renforcer leur coopération dans la lutte contre la corruption, un fléau qui affecte le développement économique et social de nombreuses nations.

Notons enfin que la lutte contre la corruption constitue une priorité pour les deux pays, déterminés à promouvoir l’intégrité et la transparence dans la gestion des affaires publiques.

La présidente de la commission nationale indépendante pour la prévention et la lutte contre la corruption, Mme Badria Zakaria Cheik Ibrahim, qui effectue une visite de travail à Riyad, s’est entretenue hier avec son homologue saoudien.

Au cours de cette rencontre à laquelle a pris part notre ambassadeur en Arabie-Saoudite, M. Dya Eddine Bamakhrama, les deux présidents ont convenu de mettre en place des mécanismes de partage d’informations et d’expériences dans le domaine de la lutte contre la corruption.

Ils ont également discuté de la possibilité de mener des enquêtes conjointes sur des affaires de corruption transnationales.

La présidente de la commission nationale indépendante pour la prévention et la lutte contre la corruption a salué les efforts de l’Arabie Saoudite dans la lutte contre la corruption et a exprimé sa volonté de renforcer la coopération dans ce domaine.

De son côté, son homologue saoudien a également salué les actions entreprises par Djibouti pour prévenir et lutter contre la corruption.

Cette réunion témoigne de la volonté des deux pays de renforcer leur coopération dans la lutte contre la corruption, un fléau qui affecte le développement économique et social de nombreuses nations.

Notons enfin que la lutte contre la corruption constitue une priorité pour les deux pays, déterminés à promouvoir l’intégrité et la transparence dans la gestion des affaires publiques.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here