Ministère du Budget : Pour une pleine implication des comptables agrées dans la vulgarisation des principes comptables et fiscaux du pays

4
Ministère du Budget : Pour une pleine implication des comptables agrées dans la vulgarisation des principes comptables et fiscaux du pays
Ministère du Budget : Pour une pleine implication des comptables agrées dans la vulgarisation des principes comptables et fiscaux du pays

Africa-Press – Djibouti. Jeudi dernier au Palais du peuple, le Ministre du Budget M. Isman Ibrahim Robleh a eu une réunion de travail avec les comptables agrées.

Une réunion à laquelle ont participé le président de la chambre de commerce de Djibouti Youssouf Moussa Dawaleh, le Secrétaire général Simon Mibrathu, le chef de cabinet Abdoulfatah Moussa Arreh, le Directeur General des impôts Said Guelleh, le Directeur du Trésor, le Directeur Général des Douanes Gouled Ahmed Youssouf ; le Directeur de la comptabilité publique et les conseillers technique membres du cabinet du Ministre.

L’objectif de cette réunion était d’appuyer en premier lieu l’émergence de cette nouvelle profession de comptable agrée et de les engager dans l’exécution des nouvelles mesures fiscales introduites par la Loi de Finance Initiale 2022 (LFI2022)

La première intervention est revenue au président de l’Association des comptables agrées Mr abdillahi Ainan qui a mis en exergue les difficultés qui empêchent leur association de jouer pleinement leur rôle et de s’épanouir dans leurs activités.

Ensuite le Secrétaire général du ministère du budget par une brève intervention, a rappelé aux comptables agrées leur rôle essentiel dans la vulgarisation de la comptabilité auprès des PME. Au cours de cette réunion le président de la CCD Youssouf Moussa Dawaleh a fait une intervention dans laquelle il a rappelé la disponibilité de la Chambre de commerce pour assister les PME et les TPE notamment dans l’aide au management et le développement de la comptabilité.

Ensuite ce fut le Ministre du Budget Isman Ibrahim Robleh de faire une intervention à travers laquelle il a rappelé que les comptables agréés du pays seront désormais à la première loge dans la lutte contre l’informel et doivent dors et déjà œuvrer à nos côtés dans la vulgarisation des principes comptables et fiscaux du pays.

Enfin des échanges riches et fructueux sont intervenus entre les comptables agrées et les officiels.

La parole au Ministre du Budget

Isman Ibrahim Robleh

« Vous êtes des professionnels reconnus comme tels par les institutions Djiboutiennes, jouez donc pleinement votre rôle et soyez exemplaires »

Hommes et femmes, les comptables agréés du pays sont désormais à la première loge dans notre lutte contre l’informel et doivent désormais œuvrer à nos côtés dans la vulgarisation des principes comptables et fiscaux du pays.

Créé en 2020, l’Ordre des comptables agréés est appelé à s’ériger en un véritable interface entre la Direction des impôts et les redevables Djiboutiens. J’ai dit et je le pense bien, vous serez, à n’en pas douter, le maillon indispensable destiné à aider et supporter nos petites et moyennes entreprises, c’est à dire celles qui relèvent de l’article 36 et suivant du Code Général des Impôts , pour tout ce qui concerne la tenue comptable et les déclarations fiscales.

J’ai dit et je le pense encore vous serez aussi l’indispensable vecteur de réussite dans notre politique de promotion du civisme fiscal dans notre pays.

A n’en point douter la notion de civisme fiscal qui a un effet structurant encourage un comportement idéalement citoyen payant ses impôts et contribuant au développement de son pays. Et nul ne peut mettre en cause l’apport des recettes fiscales sur le développement économique et social de notre pays. Car celles-ci permettent de renforcer nos grandes politiques sociales afin de promouvoir l’emploi, de supprimer la précarité et de réduire la pauvreté.

En tenant la comptabilité de ces entreprises et en leur prodiguant vos conseils éclairés en matière de tenue comptable et d’organisation administrative, vous saurez accompagner à régulariser sinon à parfaire les relations des redevables relevant du régime simplifié d’imposition.

S’agissant de votre accompagnement, je puis vous garantir que la révision de l’article 55 du Code Général des Impôts a été opéré et que le rappel de l’obligation de faire tenir la comptabilité par un comptable agréé a été acté. Et ce, conformément à la loi de finances initiale 2022, très précisément dans son article 13, les modifications souhaitées à l’article 55 ont été apportées. Vous êtes des professionnels reconnus comme tels par les institutions Djiboutiennes, jouez donc pleinement votre rôle et soyez exemplaire.

Pour ce faire, je vous invite à soutenir les entreprises qui devront souscrire tous les 15 de chaque mois les déclarations prévues par les articles 206 et 207 du CGI. Vous aurez donc là aussi à prendre en charge le dépôt mensuel des déclarations de TVA des redevables ressortissants de vos cabinets dans les délais prescrits.

J’ose espérer que ces instructions seront respectées à la lettre et que votre institution jouera pleinement son rôle d’interface.

Pour ma part, soyez assurés de mon écoute et ma disponibilité. Je tiens enfin à vous confirmer que je me suis engagé à assurer un climat d’affaires marqué par le dynamisme et la prospérité, et à protéger la capacité des entreprises Djiboutiennes à investir, à croître et à créer des emplois.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here