Eliminatoire de la coupe du monde 2026 : Les requins en mode progression

0
Eliminatoire de la coupe du monde 2026 : Les requins en mode progression
Eliminatoire de la coupe du monde 2026 : Les requins en mode progression

Africa-Press – Djibouti. L’équipe nationale est de retour au pays depuis quelques jours après avoir effectué deux matchs au Maroc dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2026. Le 05 juin les requins ont joué contre la Sierra Leone et la rencontre s’est soldée par la défaite de notre équipe par 2 à 1. Le second match a eu lieu le 10 juin et les requins avaient pour adversaire leurs homologues d’Ethiopie. Résultat final un but partout. Durant ces deux rencontres les requins ont fait preuve d’un beau jeu, ils ont dominé la majeure partie du temps certes, mais les victoires n’étaient pas au rendez-vous, (pour plus de détails, lisez ci-dessous l’interview du chef de la délégation des requins au Maroc). Signalons toutefois selon les analystes du football mondial qu’il y a une nette progression de l’équipe nationale senior depuis 2022. Pour cela nous vous invitons à consulter le dernier classement de la FIFA.

Le groupe A de la zone Afrique des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2026 est l’un des neuf groupes de la zone Afrique des éliminatoires de la Coupe du monde qui se déroulera en 2026 au États-Unis, au Canada et au Mexique. Le groupe A des éliminatoires de la coupe du monde 2026 se compose de l’Égypte, du Burkina faso, de la Guinée-Bissau, du Sierra Leone, de l’Éthiopie, et de Djibouti. Le vainqueur du groupe se qualifie directement pour la coupe du monde, et les quatre meilleurs deuxièmes des groupes se qualifient au barrage continental.

En aparté avec Houssein Elmi
Chef de la délégation de l’Equipe Nationale « L’équipe nationale appartient à toute la Nation »
La Nation: M. Houssein Elmi vous êtes membre du Comité Directeur de la Fédération Djiboutienne de Football et président de la Commission des Compétitions. Et, à ce titre la FDF vous a récemment confié la responsabilité de la délégation de l’équipe nationale Senior A qui vient de disputer deux matchs importants au Maroc dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Comment se sont déroulés tout d’abord ces matchs ?
Houssein Elmi: Avant de répondre à votre question, j’aimerais tout d’abord vous préciser que notre pays a déjà disputer ses deux premiers matchs dans le cadre des éliminatoires du prochain mondial. Pour le 1er match, nos Requins étaient confronté aux Pharaons d’Égypte tandis qu’au 2ème match ils ont fait face aux Djurtus de l’équipe nationale de football de la Guinée-Bissau.

A cet effet, pour ce déplacement notre sélection nationale de football devait participer successivement à son 3ème et à son 4ème match desdits éliminatoires. Dans cette optique, le 3ème match au programme a eu lieu le 05 juin dernier et nos Requins ont joué contre leurs vis-à-vis de la Sierra Leone. Mais, à l’instar de toute rencontre de football le scenario final n’est jamais prévisible en avance. Et, malgré la courte défaite, par deux buts à un, enregistrée les commentaires positifs n’ont pas manqués à l’endroit de notre équipe nationale Les Requins ont ouvert la marque dès le début de la rencontre. Ils ont fait état constamment d’une très bonne performance tactique et technique. Tout au long de la rencontre, les Requins ont constamment provoqué et bousculé leurs adversaires et ont obtenu de multiples tentatives offensives. Malheureusement, ce jour-là la chance n’était au rendez-vous et ils ont manqué de peu pour revenir au score. Le 4ème match a ensuite opposé les Requins de Djibouti aux Walyas de la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie le 09 juin passé. Pour l’occasion, la formation nationale djiboutienne s’est remise en question pour appréhender dans d’excellentes conditions la confrontation avec les Walyas d’Éthiopie. Mais, le match s’est soldé par un score nul d’un but partout. Durant cette confrontation, les Requins ont été excellents et ont dominé leurs adversaires. Ils ont fait aussi étalage d’un magnifique jeu bien ficelé et bien repartis à tous les niveaux.

Enfin, ce déplacement de l’équipe nationale Sénior A au royaume chérifien du Maroc a été globalement positif. Sauf qu’à l’issue de ces deux matchs de qualification, le défaut localement d’un terrain conforme aux standards de la Fifa, s’est encore avéré lourd de conséquence. La présence au stade des supporteurs est très déterminante lors de ce type de rencontres officielles. Car, le soutien permanant, l’apport d’une communion instantanée et la présence énergique des supporteurs djiboutiens derrière leurs héros, suivant le déroulé du match, a grandement manqué. Le fait que les Requins doivent recevoir leurs adversaires à chaque fois à l’étranger est d’ailleurs fortement pénalisant.

Avez-vous l’impression d’avoir bien accompli votre mission ?

Al-hamdoulilah, lors de ce dernier déplacement toutes les activités planifiées se sont bien déroulées. Le planning de travail établit, avant le départ par la FDF en concertation avec le staff technique et moi-même, pour assurer à notre équipe nationale d’excellentes conditions de préparation, d’entrainement et de séjour sur place en perspective des deux (02) rencontres de qualification au programme a été respecté à lettre. Et, en tant que chef de cette délégation, ma responsabilité était entre autre de pourvoir à tous les besoins de notre équipe nationale afférents à l’hébergement, à la restauration, au transport, à l’approvisionnement en eau et en apports nutritionnels et énergiques nécessaires aux joueurs lors des entrainements et des matchs. Je devais aussi veiller au suivi médical, aux démarches administratives et aux contacts avec notre ambassade. Pour cela, je n’ai pas ménagé mes efforts tout au long de ce déplacement au Maroc pour m’acquitter dignement de ma mission. Et, à ce niveau je tiens à remercier chaleureusement les dirigeants de la Fédération Royale Marocaine pour leur soutien exceptionnel en amont et en aval de notre séjour ainsi que notre ambassadeur au Maroc.

On était habitué à des défaites lourdes alors comment expliquez-vous ce changement ? Peut-on dire que ceux sont les fruits du travail acharné de la FDF et de l’engagement patriotique des techniciens encadreurs djiboutiens?

C’est grâce aux nouvelles stratégies tactiques et techniques mise en place par l’équipe du staff technique dirigé par le Coach principal, M. Abdirahman Okieh Hadi dit Bikila. Ce jeune technicien djiboutien a fait ses preuves dans le championnat de la 1ère Division en remportant plusieurs fois le titre de champion. Il est assisté par le talentueux Hassan Kako. Tous les autres membres de l’équipe technique sont aussi des djiboutiens. Et, ces hommes inspirent beaucoup nos joueurs. Il faut également souligner que tous les moyens de motivations nécessaires ont été mis en place par la direction de la fédération afin que les joueurs puissent se surpasser sur le terrain lors des rencontres internationales.

Une équipe nationale appartient à toute la Nation et tous le monde doit contribuer à son essor ?

Absolument l’équipe nationale appartient à toute la Nation. Tous les djiboutiens doivent par conséquent apporter leurs concours à l’essor de l’équipe nationale que ça soit au niveau du football ou dans toutes les autres disciplines sportives. Et, en guise d’exemple permettez-moi en toute modestie de vous citer en exemple l’engagement constant et sans faille ainsi que la vision éclairée du Président de la République, Son Excellence M. Ismail Omar Guelleh. Depuis son arrivée à la tête du pays en 1999 et jusqu’à ce jour, il n’a pas cessez d’accorder la priorité absolue au développement de la jeunesse et des sports. C’est dans cet esprit qu’il a toujours assisté et qu’il assiste chaque année à la finale de la Coupe de Djibouti, anciennement appelée la Coupe du 27 juin. Le chef de l’Etat a toujours répondu présent à chaque fois aux appels de la Fédération Djiboutienne de Football.

Egalement, il ne manque jamais l’occasion de taper dans le ballon en donnant le coup d’envoi du match important. En tant que Président, Son Excellence, Ismail Omar Guelleh est le supporteur numéro un des équipes nationales et le premier soutien des efforts de la FDF. Il est judicieux à ce niveau qu’à travers cet appui sans cesse renouveler du président de la république pour favoriser davantage le développement du football national est très déterminant à plus d’un titre. Pour terminer, je profite de l’occasion pour souhaiter plein succès à notre équipe nationale pour la suite des qualifications au mondial 2026. Je tiens identiquement à adresser mes meilleurs vœux de bonheur, de prospérité et de bonne santé à tous mes compatriotes à l’occasion du 47e anniversaire de notre cher pays.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here