COVID-19 :Djibouti met fin au port obligatoire du masque dans les lieux de rassemblement et dans les divers moyens de transport

8
COVID-19 :Djibouti met fin au port obligatoire du masque dans les lieux de rassemblement et dans les divers moyens de transport
COVID-19 :Djibouti met fin au port obligatoire du masque dans les lieux de rassemblement et dans les divers moyens de transport

Africa-Press – Djibouti. Dans un décret portant allégement des mesures obligatoire de prévention, de lutteet de riposte contre la propagation de la COVID-19, signé le 15 septembre dernier, le Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, met fin au port obligatoire du masque et la pratique de la distanciation sociale dans les lieux de rassemblement et dans les divers moyens de transport. Cependant, selon ce décret, la vaccination contre cette maladie demeure obligatoire sous nos cieux pour tout individu âgé de plus de 18 ans.

Une année et demie, après la signature d’un décret instituant des mesures obligatoires de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la COVID-19, la république de Djibouti met fin le port obligatoire du masque et la pratique de la distanciation sociale dans les lieux de rassemblement comme, les mosquées, les espaces publics, les établissements publics et privés ainsi que dans les moyens de transport (commun, maritimes et ferroviaires).

L’événement est intervenu, suite à un décret d’allègement des mesures de prévention contre la COVID-19, signé par le Président de la République, Son Excellence, M. Ismail Omar Guelleh, le jeudi 15 septembre dernier. Si le port du masque est mis fin dans les lieux publics, il est cependant, dans ce décret, «fortement recommandé pour toutes les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie et le personnel officiant au sein d’une structure de soins».

En ce qui concerne l’hygiène des mains, ce décret recommande, la mise en place «de dispositifs de lavage de main ou de gel hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie des établissements publics et privés, en particulier les structures de soins». Dans un autre point, ce décret préconise la nécessité de mettre en place une aération manuelle ou une ventilation mécanique dans les lieux clos qui regroupent des personnes. Il s’agit ici des milieux professionnels, les écoles, les mosquées, les bibliothèques, ….etc. Si les mesures barrières de protection contre la propagation de la COVID-19, sont allégées, le décret signé le 15 septembre passé rend obligatoire la vaccination contre la maladie de la COVID-19, «pour tout individu, ressortissants djiboutien et étranger âgés de plus de 18 ans, résidant sur le territoire national et ce conformément aux directives nationales émises en la matière». Au niveau des frontières, les voyageurs non ou incomplètement vaccinés seront, selon ce décret, soumis à un test PCR effectué au niveau du point d’entrée sur le territoire national.

«A l’arrivée, tout voyageur non ou incomplètement vacciné sera tenu de présenter les résultats d’un test RT-PCR négatif réalisé dans les 72h précédant le départ. Pour les Djiboutiens et les résidents âgés de plus de 18 ans, au départ de Djibouti, ils sont soumis à l’obligation de présenter la preuve d’un schéma vaccinal complet, sauf présentation d’un certificat de contre-indication, pour quitter le territoire. Ils doivent présenter le résultat d’un test de dépistage PCR négatif s’il en est fait obligation par la réglementation en vigueur dans les pays de destination» précise le décret.

Rachid Bayleh

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here