Grande journée de sensibilisation sur l’Etat de droit à l’Hôtel Béatrice/RDC : le Collège des Technocrates amorce sa contribution dans la vision de Félix Tshisekedi

4
Grande journée de sensibilisation sur l’Etat de droit à l’Hôtel Béatrice/RDC : le Collège des Technocrates amorce sa contribution dans la vision de Félix Tshisekedi
Grande journée de sensibilisation sur l’Etat de droit à l’Hôtel Béatrice/RDC : le Collège des Technocrates amorce sa contribution dans la vision de Félix Tshisekedi

Africa-PressDjibouti. «Nous faisons de l’Etat de droit notre souci permanent». Tel est le crédo du Collège de Technocrates, dont se sont inspirés les dirigeants de cette conférence pour convier les congolaises et congolais soucieux de contribuer à la construction, par les valeurs, de leur cher et beau pays à travers une conférence-débat aux allures d’une journée de sensibilisation, organisée au salon Naomie de l’hôtel Béatrice dans la commune de la Gombe jeudi 22 juillet dernier. Avec la touche électrisante de Madame Angèle Makombo à la modération, cette conférence placée sous le thème ‘’’ Etat de droit, principes fondamentaux et principaux acteurs’’ avait comme orateur principal Me Omer Félix Mwanza Tshipepela, un avocat très expérimenté, au vrai sens du mot, avec plus de 30 ans de carrière au barreau de Kinshasa/Gombe et à Mbuji-Mayi, avec à ses côtés Albert Kasongo Mwamba, Président dudit bureau ainsi que son Vice-Président. Il était question au cours de cette activité, pour le comité du Collège de Technocrates, ce cercle d’experts multisectoriels pour analyses et solutions aux problèmes de la RDC, de faire voir aux congolais, la clé indispensable du décollage de leur pays : le respect des droits et libertés fondamentales. C’est ce qui évoque, aux dires de conférenciers ainsi que de la Modératrice Angèle Makombo dans son introduction, l’Etat de droit, réclamé tambour battant par tous.
Le premier à prendre la parole, Albert Kasongo, dans son intervention, a juste balisé la voie pour l’orateur principal en abordant d’entrée de jeu le contour de la problématique de l’Etat de droit. «L’Etat de droit a des principes et des acteurs sans lesquels il ne peut s’exercer de manière concrète pour constituer l’élément capital de dissuasion face aux maux dévastateurs, la corruption et l’impunité, qui entravent le développement de notre pays », a déclaré le Président du Collège de Technocrates devant un auditoire composé de différentes personnalités et intellectuels du pays. Venu le moment tant attendu, Me Félix Mwanza Mbiya Tshipepela, est allé plus loin dans son exposé sur le thème susmentionné dans le but d’apporter sa contribution citoyenne dans l’action du Chef de l’Etat Fatshi, tremplin de la construction d’un Etat fort et prospère, bâti sur des bonnes bases.
L’orateur a tout d’abord commencé par définir le Droit dans un contexte très simple à l’attention de profanes des questions juridiques présents dans la salle. Le Droit, a-t-il dit, est une règle qui détermine un certain nombre d’actes à poser par un individu dans la société, des actes qui ne violent pas les libertés des autres. Et, a-t-il pris soin d’insister, chaque pays, en dépit du fait que de manière générale les principes restent les mêmes, a ses principes propres. «La règle de droit est la seule voie qui nous permettra de nous organiser», a lancé Félix Mwanza. Pour lui, l’égocentrisme et l’indiscipline restent les éléments clés de violation de droit et libertés des citoyens. «Le droit est civilisateur», a-t-il ajouté. Autrement, le droit régularise la vie et rétablit les équilibres. ‘’La soumission de toutes les Institutions à la règle de droit, soumission donc à la Constitution ; la séparation de pouvoir ; le libre exercice de droit de l’homme et des libertés fondamentales ainsi que le renforcement de l’indépendance de la magistrature’’ sont là, quatre des principes fondamentaux de l’Etat de droit énumérés par l’Orateur, lesquels sont à appliquer et à respecter selon qu’il s’agit des acteurs principaux notamment le Gouvernement, le peuple, les magistrats, les avocats, etc… Par-dessus tout, Maitre Félix Mwanza, a appelé chaque compatriote, participant à la conférence, à chasser le naturel, le vulgaire en respectant ses limites, en s’écartant d’exceller dans l’impunité pour permettre la respiration à ses compatriotes. C’est cette dynamique, à en croire cet avocat de renom, qui permettra à la RDC de décoller. Pour enfin lier l’utile à l’agréable après un doux débat mêlé à une séance de questions-réponses, un cocktail a été servi à l’assistance.
Le Collège de Technocrates en quelques lignes
Appelé aussi ‘’Tshinu Nkonga Batu’’, entendez là, mortier autour duquel se regroupent ceux qui ont quelque chose à piler, le Collège de Technocrates est un groupe de réflexion créé en mars 2019, juste deux mois après l’alternance pacifique et civilisée intervenue au sommet de l’Etat le 24 janvier de la même année en République Démocratique du Congo. En son sein, cette structure est composée de cadres et experts congolais ayant évolué dans plusieurs secteurs de la vie nationale. Le Collège de Technocrates a pour mission principale d’accompagner le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa vision de développer le pays, en sensibilisant sur l’Etat de droit. Pour y adhérer, les conditions sont simples et à découvrir de manière détaillée au siège situé sur 1ère rue Limete-Funa, avenue Saint Christophe n°5919.
La Pros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here