Lutte contre la pénurie d’eau/La population de Kisenso et Mont-Ngafula dotée des réservoirs en eau potable grâce au Projet PILAEP 2

5
Lutte contre la pénurie d’eau/La population de Kisenso et Mont-Ngafula dotée des réservoirs en eau potable grâce au Projet PILAEP 2
Lutte contre la pénurie d’eau/La population de Kisenso et Mont-Ngafula dotée des réservoirs en eau potable grâce au Projet PILAEP 2

Africa-PressDjibouti. Les populations des communes de Kinseso et Mont-Ngafula ne souffriront plus. Cette partie de la ville province de Kinshasa autant dépourvue d’eau et parfois d’électricité viennent d’être servies en eau potable à travers le Projet dénommé ‘’PILAEP 2’’ mis en place par le concours de l’Ambassade de France en RDC et le gouvernement Congolais. Cette action a été réalisée grâce au financement conjoint de ces deux pays précités à travers l’Agence française de développement et le Comité technique de suivi et évaluation des réformes.
Le quartier N’djili Kilambu, dans la commune de Mont-Ngafula, possédant environ 16 000 habitants, vient d’être doté d’un réservoir de 9 m de hauteur, d’une capacité de 126 mètres cubes pour des réseaux d’environ 11,5 km et 25 bornes fontaines avec 4 forages de profondeur 85 160 de mètres, un débit maximal d’exploitation de 4 à 9 mètre cubes par heure.
De son côté, le quartier Amba, dans la Commune le Kisenso, avec environ 17.000 habitants, a également été doté d’un réservoir de 9 mètres de hauteur, d’une capacité de 126 mètres cubes ayant les réseaux d’environ 4,6 km et 14 bornes fontaines pour le forage d’une profondeur de 109 mètres, avec un débit maximal d’exploitation de 20 mètres cubes par heure.
Selon les explications de Mr Gianni Sartena, Coordonnateur adjoint de l’Agence française du développement, ce projet PILAEP 2 est projet innovant qui s’appuie sur l’organisation des communautés. « Ce projet est financé sur le contrat de désendettement mise en œuvre conjointement par la France et la RDC à travers l’Agence française de développement et le Comité technique de suivi et évaluation des réformes ici présent. Sur ce site, nous voyons que cet argent est bien utilisé, car il permet d’apporter aux populations un service essentiel qui va leur permettre d’avoir accès à une eau potable en permanence, mais également de pouvoir lutter contre les épidémies, les maladies d’origine hydrique qui proviennent des sources d’eau de mauvaise qualité vers lesquelles ils vont puiser l’eau » a-t-il dit.
« Aujourd’hui, c’est un nouvel aboutissement, une nouvelle concrétisation d’une excellente opération entre les deux pays mais surtout grâce à un ensemble des acteurs locaux mais également une maîtrise d’ouvrage délégué, et représenté par son président, Dominique Sowa et les entreprises locales qui malgré l’éloignement, les contraintes et également à la pandémie de Coronavirus ont pu réaliser cet ouvrage », a-t-il ajouté.
Notons par ailleurs que, ce projet est dans le souci de résoudre différentes difficultés de cette population mais aussi permettre de créer un certain nombre d’emplois à travers les maintenanciers, les foritainiers, et les gestionnaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here