Mystère du cosmos : cette planète aurait dû être soufflée par son étoile

2
Mystère du cosmos : cette planète aurait dû être soufflée par son étoile
Mystère du cosmos : cette planète aurait dû être soufflée par son étoile

Africa-Press – Djibouti. “Cette planète n’évolue pas comme nous le pensions, elle semble avoir une atmosphère beaucoup plus grande et moins dense que ce à quoi nous nous attendions pour ces systèmes”, souligne, dans un communiqué, Sam Grunblatt de l’Université Johns Hopkins (Etats-Unis) qui a dirigé la recherche sur l’exoplanète baptisée Phœnix mais officiellement nommée TIC365102760 b.

Une vieille planète autour d’une vieille étoile

Phœnix a été identifié par le chasseur de planète TESS, un télescope spatial en orbite depuis 2018, dans le cadre d’un programme spécialement dédié à la recherche d’exoplanètes autour de géantes rouges. Ces astres correspondent à des étoiles de masses similaires à celles du Soleil qui sont en fin de vie et dont le diamètre augmente démesurément.

Un sort que connaîtra aussi le Soleil dans environ 6,5 milliards d’années. Autour de ces étoiles mourantes, la vie est rendue difficile par un nombre important de facteurs dont un rayonnement très énergétique et de puissants vents stellaires notamment. En théorie, les atmosphères des planètes les plus proches ne peuvent pas y résister.

Pourtant, les astronomes ont découvert Phœnix, une planète qui se classe dans la catégorie des Neptunes chaudes, des corps qui partagent de nombreuses similitudes avec la géante gelée la plus éloignée du système solaire. Mais ils sont beaucoup plus proches de leurs étoiles hôtes et bien plus chauds. Ainsi, cette dernière est 6,2 fois plus grande que la Terre, effectue une orbite tous les 4,2 jours et est environ 6 fois plus proche de son étoile que Mercure ne l’est du Soleil.

“C’est la plus petite planète que nous ayons jamais trouvée autour d’une de ces géantes rouges, et probablement la planète de masse la plus faible en orbite autour d’une étoile géante que nous ayons jamais vue”, a déclaré Sam Grunblatt. Selon des estimations précédentes, l’étoile et l’exoplanète sont âgées d’environ 7,2 milliards d’années contre 4,6 pour la Terre.

Une atmosphère persistante

Selon les modèles d’évolution planétaires, Phœnix ne devrait plus avoir d’atmosphère depuis longtemps, celle-ci aurait dû être soufflée par l’étoile mais ce n’est pas ce qu’indiquent les données de TESS, présentées dans un article publié dans la revue The Astronomical Journal. Les scientifiques n’expliquent pour le moment pas vraiment cette observation, compte tenu que des planètes plus grosses placées dans des conditions moins extrêmes ont, elles, perdues la leur.

Ils supposent juste que le processus de destruction de son atmosphère a dû se produire à un rythme plus lent qu’imaginé. Toutefois, ils estiment aussi que l’exoplanète n’en a plus pour très longtemps: dans moins de 100 millions d’années, elle sera engloutie dans les couches externes de son étoile qui continuent à s’épandre.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here