Renforcer la résilience à la sécheresse

4
Renforcer la résilience à la sécheresse
Renforcer la résilience à la sécheresse

Africa-PressDjibouti. Le ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Halieutiques a organisé hier dans la grande salle de conférence du Sheraton Hôtel un atelier vidéoconférence de lancement sur le projet de renforcement de la résilience à la sécheresse des petits agriculteurs et des pasteurs de la région de l’IGAD.
Les Etats membres de l’IGAD sont confrontés à de graves contraintes hydriques et à des sécheresses prolongées qui font que les moyens de subsistance des communautés, en particulier les petits exploitants agricoles et les éleveurs sont les plus touchés.
Le projet de renforcement de la résilience à la sécheresse des petits exploitants agricoles et pasteurs de la région de l’IGAD PROJET-DRESSEA est un projet régional, financé par le Fond d’Adaptation pour une durée de quatre ans avec un montant de financement de deux millions USD pour la république de Djibouti.
Cette conférence virtuelle a regroupé le ministre de l’agriculture, de l’eau, de la pêche, de l’élevage et des Ressources Halieutiques, Mohamed Ahmed Awaleh, le secrétaire général du ministère de l’agriculture, Ibrahim Elmi, le directeur de l’Eau Saïd Khaireh et le directeur de la météorologie Mohamed Ismael.
Dans la vidéoconférence, le chef du projet, Nabil Ben Kadra, a bien expliqué que « Il y a trois ans de cela, j’étais venu à Djibouti pour la préparation de terrain de ce projet et j’ai vraiment le beau souvenir de ces échanges que nous avons eu avec le ministre de l’agriculture et le secrétaire général du ministère de l’agriculture pour la préparation du lancement de ce projet. Nous voilà aujourd’hui, Monsieur le ministre prêt, le moyen que nous avons pu mobiliser grâce à votre appui. C’est avec beaucoup de joie et de plaisir que je suis là avec vous pour le concret, ce concret qui va toucher de population au niveau de la région, de population yéménite, de population qui souffre de changement climatique et je pense que maintenant tous les moyens sont réunis pour assurer ce lancement effectif des activités au niveau de pays. Les moyens financiers sont là. L’engagement de moyen humain et des institutions concernés est là. Je remercie également tous les partenaires nationaux mobilisés pour ce projet de lancement et je voudrais rappeler que le premier comité de pilotage se tiendra à Djibouti au mois de septembre prochain et c’est pour nous un signal fort qui montre l’engagement de Djibouti. Ce pays-là constitue pour nous, un pays phare, un pays très stratégique de l’Afrique de l’Est.
Dans son discours, le ministre de l’agriculture, de l’eau, de la pêche, de l’élevage et des Ressources Halieutiques M. Mohamed Awaleh a dit « Le changement climatique est, en effet, l’un des plus grands défis du 21ème siècle. Les sécheresses récurrentes qui sévissent dans la corne d’Afrique cette dernière décennie ont un impact majeur sur les ressources en eau et en pâturage disponible. Les communautés en milieu rural dont parmi les plus pauvres sont directement atteintes par les effets néfastes de la sécheresse et leurs moyens de subsistance se réduisent à des maigres moyens de suivie.
Il est donc urgent de développer une meilleure surveillance de la sécheresse et pour le pays, de disposer un cadre institutionnel pour gérer les de sécheresse à travers une approche intégrée. De ce fait, le DRESS EA prévoit de mettre l’accent sur la mise en place d’un réseau régional, national et local des systèmes d’alertes précoces des épisodes de sécheresse.
Le projet vise également à renforcer les synergies entre les parties prenantes et à adopter des actions de gestion de la sécheresse innovantes et résilientes.
Dans la mesure où ce projet vise à soutenir le pays dans cet effort, il devrait bénéficier de toute l’attention et le soutien nécessaire des différents services de nos départements techniques pour sa mise en œuvre qui rentre en droite ligne des préoccupations de notre pays.
Neima Egueh

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here