SOCIETE CONGOLAISE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS/SCPT

5
SOCIETE CONGOLAISE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS/SCPT
SOCIETE CONGOLAISE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS/SCPT

Africa-PressDjibouti. A la suite des rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux quant à la gestion des centraux de communication de l’opérateur public par des pays voisins, la Société Congolaise des Postes et Télécommunications SCPT réfute ces allégations mensongères utilisées par les ennemis de son développement pour saper les efforts de relance de ses activités.
Ces affirmations dénotent d’une méconnaissance primaire du fonctionnement technique d’Internet et des bases élémentaires de l’informatique de la part de leurs auteurs.
Ayant déjà répondu en son temps à cet enregistrement audio malveillant, la SCPT rappelle, à titre d’information :
Internet est un réseau décentralisé, ce qui implique qu’il ne dépend pas d’un serveur central pour assurer la circulation des données. Aucun serveur situé dans un pays voisin ne gère les communications de la RDC.
La SCPT connecte la RDC à Internet par :
Le point d’atterrage de Muanda (WACS – Vers l’Europe)
La liaison fluviale Kinshasa-Brazzaville (Pour la redondance vers l’Europe)
La sortie internationale de Kasumbalesa (Vers l’Afrique du Sud).
La SCPT est résolument engagée dans son plan de stabilisation, de fiabilisation et de développement de ses produits et services pour réduire la fracture numérique et garantir la connectivité optimale de la RDC, notamment par l’extension en cours de son réseau de fibre optique et la modernisation de ses équipements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here