Addax : L’administration peut-elle éviter la grève ?

10
Addax : L’administration peut-elle éviter la grève ?
Addax : L’administration peut-elle éviter la grève ?

Africa-Press – Gabon. L’inspecteur spécial du travail chargé du secteur pétrolier a convié le secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) à une séance de travail, le 9 juin à Port-Gentil. Cette rencontre vise à désamorcer une éventuelle grève à Addax, pour lequel le puissant syndicat a déposé un préavis le 2 juin dernier.

Informée par l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) du dépôt d’un préavis de grève à Addax, l’administration veut éviter un éventuel mouvement d’humeur au sein de la société pétrolière. Dans un courrier daté du 7 juin et adressé secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l’inspecteur spécial du travail chargé du secteur pétrolier a convié ce dernier à une séance de travail.

«J’ai été informé par vos soin d’un préavis de grève illimité que vous avez adressé au Président Directeur Général de la société ADDAX Petroleum Oil & Gas Gabon (POGG). En effet, dans le souci de désamorcer cette éventuelle grève à venir et de ramener un climat social apaisé au sein de ladite entreprise, j’ai l’honneur de vous convier à une séance de trav

ail au siège social de ladite entreprise, sise au Nouveau Port, le jeudi 09 juin 2022 à 18 heures précises, aux fins de discuter sur les douze (12) points mentionnés dans votre cahier de charge», a écrit Thérance Cédric Mdadinga Moussavou.

Le préavis de grève de l’Onep a été déposé sur table de la direction générale d’Addax le 2 juin dernier. Celui-ci expire le 15 juin, date à laquelle l’Onep déclenchera le mouvement de grève illimitée. Parmi les 12 points de revendication de l’Onep figurent la mise en retraite des travailleurs ayant dépassé l’âge limite de départ en retraite fixé par la règlementation en la matière ; le paiement de la prime Covid-19 due aux employés concernés pour la période du 20 avril au 30 novembre 2020.

A cela s’ajoutent l’amélioration des conditions de vie, de sécurité et de santé des travailleurs des sites de Dinonga & Irondu (D.I), notamment par la suppression de la navigation de nuit par surfer ; le refinancement par l’employeur des prestations sociales CNSS, ce jusqu’au rétablissement effectif desdites prestations ; la remise des médailles et Attestation du Travail aux employés concernés au plus tard fin juin 2022.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here