Gabon : comment Noureddin Bongo Valentin, l’influent fils du chef de l’État, a pris les rênes du Palais

Gabon : comment Noureddin Bongo Valentin, l’influent fils du chef de l’État, a pris les rênes du Palais
Gabon : comment Noureddin Bongo Valentin, l’influent fils du chef de l’État, a pris les rênes du Palais

Africa-PressGabon. Coordinateur général des affaires présidentielles, le fils du chef de l’État gabonais a progressivement pris les rênes du Palais du bord de mer. Au risque d’alimenter le doute sur ses ambitions.

Dans les couloirs du Palais, certains l’appellent le « coordo ». D’autres préfèrent l’acronyme CGAP. Un autre, sans souci de nuance, évoque simplement « le patron », avant de se reprendre. « Il n’y a qu’un seul patron, c’est le chef de l’État ! »

La confusion peut se comprendre, le coordinateur général des affaires présidentielles ayant « vocation à se saisir de tout dossier qui concerne le président de la République », selon cette source. De tous les dossiers, en d’autres termes ? « S’il le souhaite » ou si le président, qu’il voit tous les jours, les lui confie.

Le 18 septembre dernier, Noureddin Bongo Valentin visitait les installations d’adduction et de distribution d’eau de Franceville (Haut-Ogooué, fief de la famille Bongo). Le coordinateur général, formé à Londres en finance et en relations internationales (il a fondé la société d’investissement Shanah), faisait le même jour une

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here