Afrique : à peine 2,9% des investissements industriels captés sur le continent en 2022

5
Afrique : à peine 2,9% des investissements industriels captés sur le continent en 2022
Afrique : à peine 2,9% des investissements industriels captés sur le continent en 2022

Africa-Press – Gabon. Selon une étude rendue publique, le dimanche 11 décembre 2022, réalisée par le cabinet de recherche Trendeo, en partenariat avec l’Institut de la réindustrialisation, le cabinet de conseil McKinsey et le groupe d’ingénierie Fives, le continent africain n’a capté que 2,9% des nouveaux investissements industriels recensés à l’échelle planétaire en 2022.Comparé à celui de l’année dernière, ce taux est en forte baisse. Le continent a, au cours de l’année 2021, attiré 5,7% des annonces de nouveaux projets d’usine dans le monde.

Intitulé « Baromètre mondial des investissements industriels 2022 », l’étude indique que l’Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée du Sud et Taiwan) est la première région du monde où les investissements industriels étaient les plus élevés en 2022. La région a cependant drainé 53,4% des annonces de construction d’usines depuis le début de l’année en cours. Le continent américain occupe la deuxième position avec un taux d’investissement de nouveaux projets industriels à hauteur de 28,3% contre 13,1% pour l’Europe.

Sur le plan mondial, de manière globale, les annonces des projets d’usines ont porté sur environ 627 milliards de dollars américains en 2022. Le secteur de l’électronique et des semi-conducteurs rafle le premier rang avec 277 milliards d’investissements, devant les équipements électriques (97 milliards USD), l’extraction minière et les métaux (52,6 milliards USD), et l’automobile (43 milliards USD).

Seuls les secteurs de la chimie, le raffinage de pétrole et de gaz, le papier, le plastique, l’aéronautique et le textile ont du mal à se remettre à cause du durcissement des mesures économiques prises lors de la pandémie à Covid-19.

Dans le domaine d’énergie, l’étude fait état d’une augmentation de la part du solaire, qui passe de 10% à 30% des projets d’investissement liés à l’énergie ainsi que d’une hausse des investissements dans le nucléaire et d’une montée de l’hydrogène.

Les investisseurs dans les énergies fossiles sont en forte baisse : 25% du total des investissements dans le secteur de l’énergie en 2016, contre moins de 10% en 2022.

En rappel, le continent africain avait atteint un record en matière d’attraction de projets industriels en 2016, lorsque le continent avait capté 12,6% des investissements mondiaux dans l’industrie.

Pour l’année 2022, l’Asie de l’Est et le continent américain ont, à eux seuls, capté l’essentiel des investissements industriels dans le monde depuis le début de l’année en cours. L’Europe et l’Afrique restent à la traîne.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here