ITIE : Le rapport du Gabon attendu en Juillet 2024

5
ITIE : Le rapport du Gabon attendu en Juillet 2024
ITIE : Le rapport du Gabon attendu en Juillet 2024

Africa-Press – Gabon. Lundi 29 avril, le Premier ministre de la Transition, Raymond Ndong Sima, a eu une séance de travail avec l’ensemble des administrations concernées par la rédaction du rapport du Gabon en lien avec l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Avec les responsables des départements des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, des ONG, de l’Économie et du Budget, il a fait le point de la situation du Gabon vis-à-vis de cette initiative. Ce qui est certain, c’est que le Rapport du Gabon est attendu en juillet prochain.

Depuis sa nouvelle adhésion à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le Gabon n’a pas encore produit le rapport sanctionnant la publication de ses états, conformément aux normes de l’ITIE. Pourtant, après sa suspension en 2013 et à la suite de son retour en octobre 2021, le pays avait pris l’engagement de satisfaire cette exigence, en publiant le rapport. Raison pour laquelle le Premier ministre de la Transition, Raymond Ndong Sima, a eu, le 29 avril, une séance de travail avec ses collaborateurs.

Il ressort de cette rencontre que le rapport du Gabon est attendu pour le mois de Juillet 2024 et qu’en espèce, seul 87% des actions allant dans le sens des déclarations des recettes des industries extractives sont déjà disponibles. «Tout le monde doit faire un effort pour que tout soit prêt à échéance attendue. Nous avons pris des engagements internationaux, il faut que cela tienne», a rappelé le Chef du gouvernement.

Après avoir été radié en février 2013, plusieurs actions, notamment des ateliers de réflexions et des décisions de retour ont été menées, de 2014 à 2020, sans suite. C’est en octobre 2021 que le Gabon a réintégré l’ITIE, se classant alors 56e pays au niveau mondial et 27e en Afrique.

Les deux prochaines étapes pour le Gabon sont désormais la production du rapport ITIE. Le démarrage de la première validation doit être réalisée au plus tard le 1er juillet 2024.

L’ITIE a pour mission d’assurer la mise en œuvre et le suivi des principes et mesures fixés dans le cadre de l’Initiative. À ce titre, elle est notamment chargée d’organiser la collecte et la publication des données issues des industries extractives, conformément aux dispositions des textes en vigueur.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here