Le Gabon et l’ANGSPE du Maroc : un partenariat stratégique pour une meilleure gestion des participations de l’État

3
Le Gabon et l’ANGSPE du Maroc : un partenariat stratégique pour une meilleure gestion des participations de l’État
Le Gabon et l’ANGSPE du Maroc : un partenariat stratégique pour une meilleure gestion des participations de l’État

Africa-Press – Gabon. Une délégation gabonaise, conduite par l’Ambassadeur du Gabon au Maroc et la directrice générale des Participations du Gabon, a récemment visité l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État et de suivi des performances des établissements et entreprises publics (ANGSPE) à Rabat. Cette initiative promet d’apporter des bénéfices significatifs au Gabon en matière de gestion des participations de l’État.

Dans le cadre d’une démarche de partage d’expériences et de bonnes pratiques, le directeur général de l’ANGSPE, Abedellatif Zaghnoun, a accueilli l’Ambassadeur du Gabon au Maroc, Sylver Aboubacar Minko Mi-Nseme, et une délégation gabonaise dirigée par Anne Nkene Biyo’o, directrice générale des Participations (DG-PAR) au ministère de l’Économie et des Participations du Gabon.

Cette visite, tenue du 3 au 7 juin, a permis aux représentants gabonais de s’immerger dans les méthodologies avancées de gestion des participations de l’État marocain. Les ateliers techniques organisés par l’ANGSPE ont couvert des thèmes essentiels tels que la politique actionnariale de l’État, les réformes des établissements publics, et l’amélioration du contrôle financier de l’État.

Les échanges ont également porté sur la consolidation des comptes de l’État actionnaire, l’évaluation des performances des établissements et entreprises publics (EEP), ainsi que la gestion stratégique des ressources humaines et des moyens. En adoptant ces bonnes pratiques, le Gabon peut espérer une amélioration significative de l’efficacité et de la transparence dans la gestion de ses participations publiques.

Une coopération prometteuse

La séance de clôture, organisée le 6 juin dernier, a abouti à la présentation de recommandations pour une gestion optimisée des participations de l’État et à la signature d’un mémorandum d’entente (MoU) entre l’ANGSPE et la DG-PAR. Ce MoU vise à renforcer les domaines de coopération actuels et à identifier des actions concrètes pour une collaboration future.

Anne Nkene Biyo’o a salué la qualité des échanges avec l’ANGSPE et a souligné l’importance de cette coopération pour le Gabon. Abedellatif Zaghnoun a également exprimé son enthousiasme, indiquant que cette visite pourrait poser les bases d’échanges similaires avec d’autres pays africains.

En approfondissant cette collaboration avec l’ANGSPE, le Gabon pourra bénéficier d’une expertise précieuse pour la gestion de ses participations de l’État, contribuant ainsi à la stabilité économique et à la croissance durable du pays.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here