PUDC : Comme solution pour la résolution des préoccupations spécifiques en zones rurales

4
PUDC : Comme solution pour la résolution des préoccupations spécifiques en zones rurales
PUDC : Comme solution pour la résolution des préoccupations spécifiques en zones rurales

Africa-Press – Gabon. Le Premier ministre de la transition, Raymond Ndong Sima, a donné le coup d’envoi de l’atelier du Programme d’urgence de développement communautaire du Gabon (PUDC), visant à la réduction des inégalités de développement socio-économiques entre les zones urbaines et rurales, à travers des projets spécifiques. Ce programme est mené par le ministère de la Planification et de la prospective, avec l’appui financier et technique du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

Dans le cadre de ce programme, des équipes conjointes du ministère de la planification et de la prospective ainsi que ceux du PNUD, sillonneront simultanément les neuf (9) provinces du pays à l’effet de collecter les informations, identifier les besoins et projets prioritaires susceptibles d’être financés, afin d’assurer le bien-être des populations rurales.

« Pour un développement durable de nos collectivités et la satisfaction des besoins sociaux basiques des communautés concernées, il faut mettre un accent particulier sur les priorités définies par les populations locales et exécuter les projets identifiés par elles-mêmes », a prévenu le ministre de tutelle, Alexandre Barro Chambrier qui a insisté sur « la nécessaire prise en compte des doléances des populations et la mise en œuvre simultanée des projets sur toute l’étendue du territoire national ».

L’implémentation du PUDC au Gabon, en matière de pérennisation des réalisations, de transparence et de reddition des comptes, devra se nourrir et s’enrichir des bonnes pratiques sur des modèles de réussite du genre au Congo, en RDC et au Sénégal.

« C’est une opportunité pour investir massivement dans la modernisation des infrastructures, services socio-économiques et bâtiments administratifs, afin d’accroitre l’offre publique et couvrir les besoins des populations impactées. Le PUDC offre également l’opportunité de renforcer la gouvernance locale et d’autonomiser les collectivités territoriales », a assuré Francis James, Représentant résidant du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, plusieurs initiatives ont déjà élaborées ou déployées au Gabon, pour des résultats mitigés. Il s’agit notamment de ART GOLD GABON en 2006, du Programme de développement intégré et accéléré au niveau local (P-DIAL) en 2017 et du Fonds d’initiatives départementales (FID), estimé en 2018 à 48 milliards de Francs CFA.

Bétiness Makosso

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here