Stratégie pays 2023-2027 : Le Gabon et la BAD en conclave à Libreville

6
Stratégie pays 2023-2027 : Le Gabon et la BAD en conclave à Libreville
Stratégie pays 2023-2027 : Le Gabon et la BAD en conclave à Libreville

Africa-Press – Gabon. La ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou a ouvert, le 27 mars à Libreville, les travaux de concertation pour l’élaboration du Document de stratégie pays (DSP) 2023-2027 de la Banque africaine de développement (Bad) pour le Gabon. Prévue durer cinq jours, cette consultation permettra au Gabon et à la Bad d’avoir des discussions très franches et constructives censées garantir une vision partagée sur leur coopération pour les 5 prochaines années.

Faire le bilan du précédent Document de stratégie pays (DSP), en étudiant les forces et les faiblesses afin de mieux préparer le nouveau document de 2023-2027 tel est le but des travaux de concertation pour l’élaboration dudit document pour le Gabon qui se tient du 27 au 31 mars 2023. Au Cours de ces assises, la partie gabonaise va décliner, de manière concertée, ses priorités dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT), et la Banque africaine de développement (BAD) doit prendre en compte celles-ci dans le but d’avoir un programme de développement durable en accord avec l’atteinte des objectifs du millénaire pour le Gabon.

Selon le directeur général du Groupe de la BAD pour l’Afrique centrale, Serge Marie N’Guessan, cette institution financière a un processus stratégique qu’elle fait avec les pays membres par des définitions, des orientations stratégiques d’interventions de la banque qui se fait chaque 5 ans. «Nous sommes là dans le cadre des discutions pour pouvoir développer cette nouvelle stratégie de la Banque africaine de développement au Gabon pour la période qui va couvrir 2023-2027», a indiqué Serge Marie N’Guessan.

Pour la ministre de l’Économie et de la Relance, la BAD a accompagné le Gabon dans ses différentes politiques de développement au fil des ans. Ce, dans des secteurs aussi variés que l’éducation, la santé, les infrastructures de voiries, d’eau et d’électricité, l’agriculture, la gouvernance financière et l’amélioration du climat des affaires. «Aujourd’hui, les engagements de la banque au Gabon représentent environ 360 milliards de FCFA, faisant de cette institution le premier partenaire et l’un des plus engagés dans notre pays», a déclaré Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here