Attribution de la nationalité gabonaise : vers une commission d’enquête à l’Assemblée nationale

2
Attribution de la nationalité gabonaise : vers une commission d’enquête à l’Assemblée nationale
Attribution de la nationalité gabonaise : vers une commission d’enquête à l’Assemblée nationale

Africa-Press – Gabon. Si la majorité des contributions actuellement examinées et débattues au stade d’Angondjé sont favorables à un durcissement des conditions d’obtention de la nationalité gabonaise, la députée de la Transition Elza-Ritchuelle Boukandou, deuxième rapporteur au sein de la commission politique, assure que cette question avait déjà été soulevée à l’Assemblée nationale où une commission d’enquête est en passe de voir le jour.

Le nouveau Gabon en construction sera-t-il débarrassé de tous les «étrangers» ayant acquis la nationalité gabonaise ? Les binationaux seront-ils déchus de leur nationalité gabonaise ? Que faire des personnes naturalisées ayant été reconnues coupables de crimes divers ? C’est autant de questions soumises à la commission Politique et particulièrement à la sous-commission Souveraineté nationale de l’État dont les membres informent avoir été confrontés à des propositions «dures» de la part de Gabonais «traumatisés» par de nombreuses années pendant lesquelles la nationalité gabonaise a été bradée au profit des proches et collaborateurs d’Ali Bongo. Conséquence: la plupart des propositions actuellement examinées et débattues au stade d’Angondjé, dans le cadre du Dialogue national inclusif (DNI), sont favorables à un durcissement des conditions d’obtention de la nationalité gabonaise.

Deuxième rapporteur de la commission Politique, la députée de la Transition Elza-Ritchuelle Boukandou assure que l’Assemblée nationale présidée par Jean François Ndongou n’a pas attendu ces assises pour se saisir de la question. Elle entend notamment faire la lumière sur le processus de naturalisation tel qu’il a été mené depuis la prise du pouvoir du régime déchu fin-août 2023. Selon elle, l’initiative a été annoncée lors de l’ouverture de la session parlementaire en cours, en mars dernier, soit un mois avant le lancement des travaux du DNI.

«Avant même que cela figure dans les contributions du Dialogue national, l’Assemblée nationale avait décidé de mettre en place une commission qui va enquêter sur l’attribution de la nationalité gabonaise au cours des 14 dernières années. Cette question est donc déjà pendante devant le Parlement», a-t-elle informé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here