Gabon : Bilie-By-Nze au Centre Gabon Égalité et au dispensaire de Nzeng-Ayong

3
Gabon : Bilie-By-Nze au Centre Gabon Égalité et au dispensaire de Nzeng-Ayong
Gabon : Bilie-By-Nze au Centre Gabon Égalité et au dispensaire de Nzeng-Ayong

Africa-Press – Gabon. Le Centre de protection et de promotion sociale pour la prise en charge des femmes victimes de violences, baptisé Centre Gabon Égalité et le Centre de santé de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville, ont fait l’objet d’une visite, jeudi 2 février, du Premier ministre. Alain-Claude Bilie-By-Nze, accompagné du ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, et de sa déléguée Justine Lebimbi-Mihindou, a voulu imprimer la proximité indiquée lors de sa prise de fonction, en allant s’enquérir du fonctionnement et des activités de ces structures.

À la prise de ses fonctions le 10 janvier dernier à l’immeuble du 2-Décembre à Libreville, le Premier ministre, Alain-Claude Bilie-By-Nze, avait fondé son action sur le «patriotisme, pragmatisme, proximité». Un objectif qu’il a réitéré lors de sa Déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale, quelques jours plus tard. Dans ce sens, il s’est rendu le 2 février au Centre de santé de Nzeng-Ayong où se déroulent les travaux d’extension de cette structure hospitalière, après une visite au Centre de protection et de promotion sociale pour la prise en charge des femmes victimes de violence.

Lors de son discours devant les députés, le chef du gouvernement faisait savoir, à propos de la politique sociale, que l’amélioration de la prise en charge des personnes vulnérables et la protection des droits de la femme seront accentuées.

Dans la structure inaugurée le 24 novembre 2022 par le président Ali Bongo Ondimba, il a devisé avec le personnel administratif. À mettre à l’actif de la Première dame Sylvia Bongo Ondimba et de sa Fondation, ce Centre Gabon Égalité, la toute première structure opérationnelle d’accompagnement et de soutien aux victimes des violences basées sur le genre, intègre le programme gouvernemental de lutte contre les violences. Établissement de référence, il s’occupe des victimes, «les aide à se reconstruire, à rebâtir un avenir», tel que l’avait fait savoir le chef de l’État.

Au-delà de la visite des services d’accueil et d’hébergement, des services sociaux, d’aide juridique et judiciaire, de formation, Alain-Claude Bilie-By-Nze a rencontré le responsable et le personnel de ce centre disposant d’une capacité de 154 lits pour 90 femmes et leurs enfants ; d’un réfectoire, d’une buanderie et d’un magasin.

Depuis son ouverture, les «victimes», femmes comme hommes affluent pour une prise en charge psychologique. Sauf que les dossiers ne sont pas ouverts au niveau des tribunaux par peur du regard social, mais également des représailles de part et d’autre.

Le Premier ministre s’est également rendu au Centre de santé de Nzeng-Ayong. Concernant ce volet santé, il laisse entendre, dans sa Déclaration de politique générale, que l’amélioration de l’offre de soins, avec l’opérationnalisation des Régions et Départements sanitaires, est matérialisée par des chantiers dont la fin est prévue pour juin 2023. Parmi ces travaux figurent l’extension du dispensaire de Nzeng-Ayong qui va être va transformé en hôpital. Toute chose visant à améliorer l’accès aux soins des populations et de répondre à leurs besoins sociaux.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here