PAT : «Pour le chef de l’État, les projets n’avancent pas très vite» (Ossouka Raponda)

3
PAT : «Pour le chef de l’État, les projets n’avancent pas très vite» (Ossouka Raponda)
PAT : «Pour le chef de l’État, les projets n’avancent pas très vite» (Ossouka Raponda)

Africa-Press – Gabon. Ali Bongo qui l’a reçue lundi en audience au palais présidentiel, a enjoint la Première ministre et son équipe à presser le pas en vue de la matérialisation dans les délais des différents projets du Plan d’accélération de la transformation (PAT). Il n’est pas satisfait du rythme actuel.

Plus d’un an après le lancement du Plan d’accélération de la transformation, les choses ne vont pas assez vite pour Ali Bongo. L’ayant reçue le 1er août au palais, le président de la République n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement à Rose Christiane Ossouka Raponda. «Selon, le chef de l’État, les projets [initiés dans le cadre de ce plan] n’avancent pas très vite», a en effet rapporté la Première ministre après l’entretien.

«Le chef de l’État a instruit le gouvernement d’accélérer la dynamique de la transformation de l’économie et de fournir beaucoup plus d’efforts dans le cadre des projets initiés sous son impulsion», a-t-elle ajouté, laissant entendre que les conférences budgétaires qui ont lieu depuis quelques jours au ministère du Budget permettront de rectifier le tir et de répondre aux attentes de la première institution du pays.

Le but des nouvelles orientations du président de la République, selon la cheffe du gouvernement, est d’améliorer dans les meilleurs délais la vie des Gabonais. Il s’agit notamment, précise la présidence de la République, de « mettre tout en œuvre pour la concrétisation des projets à fort impact social pour les populations, entre autres, l’aménagement des voiries urbaines et la réhabilitation des réseaux électriques sur l’ensemble du territoire national« .

Pour rappel, la plupart des projets inscrits dans le PAT sont censés être livrés courant 2023, année des élections politiques au Gabon.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here