Présence des rwandais à Brazzaville : Destin Gavet s’inquiète des ‘’velléités expansionnistes’’ du Rwanda dans la sous-région

0
Présence des rwandais à Brazzaville : Destin Gavet s’inquiète des ‘’velléités expansionnistes’’ du Rwanda dans la sous-région
Présence des rwandais à Brazzaville : Destin Gavet s’inquiète des ‘’velléités expansionnistes’’ du Rwanda dans la sous-région

Africa-Press – Gabon. Dans une vidéo viralement partagée sur les médias sociaux, une des figures de proue de la politique congolaise, Destin Gavet, président du Mouvement républicain (MR opposition) voit dans la présence rwandaise à Brazzaville, comme des manœuvres pernicieuses du pays de Paul Kagamé de vouloir s’infiltrer dans les pays voisins, étendre son influence et contrôler l’Afrique centrale. Particulièrement incisif, Destin Gavet exige au président de son pays, Denis Sassou Nguesso, de renoncer instamment et sans autre forme de procès aux accords de coopération agricole avec le Rwanda.

Le président exécutif du Mouvement républicain et de l’inter-coalition des partis de l’opposition congolaise, s’insurge notamment contre les accords de coopération entre son pays et le Rwanda, portant cession d’importantes surfaces de terres arables aux rwandais pour le développement agricole et l’autosuffisance alimentaire du Congo-Brazzaville.

« Une pure diversion et un aveu d’échec pour Denis Sassou Nguesso, d’autant que le président congolais avait déjà annoncé en 1980 que le Congo atteindrait l’autosuffisance alimentaire en 2000. C’est un constat d’échec 44 ans plus tard et on fait feu de tous bois pour aller chercher des partenaires comme le Rwanda qui ne brille pas par ses performances dans le domaine agricole », a pesté Destin Gavet.

L’opposant qui affirme n’avoir pas vu le Rwanda sur la liste des dix pays champions de l’agriculture sur le continent demande à ses compatriotes de s’opposer énergiquement à ses accords et exige aux autorités congolaises de « neutraliser et éliminer ces accords illégaux, non ratifiés par le parlement et qui violent toutes les lois de la république », a-t-il tempêté.

« Si Denis Sassou Nguesso persiste sur la question des terres cédées au Rwanda, lui et son pouvoir seront emportés. C’est inadmissible et les congolais ne l’accepteront jamais », prévient l’opposant qui se dit prêt à « sacrifier sa propre vie pour protéger les terres de ses ancêtres et s’opposer aux visées expansionnistes du Rwanda en Afrique Centrale ».

Brazzaville et Kigali ont conclu en 2022, une série d’accords, dont un porte sur la concession de 12 000 hectares de terres cultivables pendant 25 ans. Cet accord est globalement dénoncé au sein de la société congolaise, tout comme les économistes et autres analystes se montrent sceptiques et le jugent plutôt défavorable au Congo.

Destin Gavet, 33 ans, est connu pour ses positions tranchées et ses sorties au vitriol à l’égard du régime de Brazzaville. Il a été interpelé à Pointe-Noire (sud) et incarcéré une dizaine de jours en décembre 2022, pour des motifs qui ne lui ont jamais été notifiés ; alors que son parti menait une campagne publique en vue d’obtenir la libération des prisonniers politiques, dont le général Jean-Marie Michel Mokoko.

Féeodora Madiba

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here