Football : Démarrage imminent du National Foot féminin au Gabon

9
Football : Démarrage imminent du National Foot féminin au Gabon
Football : Démarrage imminent du National Foot féminin au Gabon

Africa-Press – Gabon. Six mois après la création de la Ligue nationale de football féminin (Linaffem) dont la présidente est connue depuis novembre 2022, le ministre des Sports, Franck Nguema a confirmé pour le 31 mars prochain le démarrage du premier championnat national de football féminin amateur au Gabon.

Les choses seraient désormais prêtes. Le premier championnat national de football de première division féminin devrait démarrer le vendredi 31 mars prochain à Libreville. La confirmation a été faite, le 17 mars dernier par Franck Nguema à l’occasion d’une rencontre ayant réuni des représentants de la Ligue nationale de football féminin (Linaffem), ceux de la Linafp, de l’Association des clubs professionnels du Gabon (ACPF) et les présidents des différentes équipes engagées.

Cette annonce intervient près d’une semaine après la tenue de deux assemblées générales (ordinaire et extraordinaire) de la Linaffem sous la présidence d’Odile André Ossawa, élue le 27 novembre 2022. Il s’était notamment agi, au cours de ces deux AG, d’élaborer le calendrier de la saison 2023-2024, non sans apporter quelques modifications à l’organisation dudit championnat initialement prévu pour démarrer en janvier dernier.

Ainsi, au lieu de 12, la compétition mettra désormais aux prises 14 clubs d’un effectif de 25 joueuses chacun. Il s’agit de Mwindasport, Nyangou Academie, CMS, Union Sportive d’Oyem, Oyem AC, Bouenguidi Sports et Moanda FC (Poule A) ; et de Atlético Akanda, Vautour FC, Missile FC, US Bitam, AS Dikaki, CS Bendjé et Aigles de Belinga (Poule B). Lors de la récente réunion, Franck Nguema n’a pas manqué d’indiquer que «le National Foot féminin est un projet sportif issu de la politique de l’égalité des genres, Gabon Égalité, du président de la République». Pourtant, contrairement au championnat masculin, les joueuses ne seront pas payées. Toutefois, les dépenses inhérentes aux déplacements, au logement et à l’alimentation seront prises en charge par l’État.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here