Convention entre ANPN et Axione Gabon pour connecter le parc national de la Lopé à la fibre optique

0
Convention entre ANPN et Axione Gabon pour connecter le parc national de la Lopé à la fibre optique
Convention entre ANPN et Axione Gabon pour connecter le parc national de la Lopé à la fibre optique

Africa-Press – Gabon. Filiale de la société Axione ayant pour mission d’exploiter, de maintenir et de commercialiser les infrastructures du réseau de fibre optique nationale gabonaise, Axione Gabon a conclu lundi 28 novembre 2022 avec l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), une convention de mécénat pour la connexion du parc national de la Lopé.

La signature de la convention de mécénat a eu lieu dans les locaux de l’ANPN. Elle a été apposée par Christian Tchemambela et Jacques Beauvois, respectivement Secrétaire Exécutif de l’ANPN et Administrateur général d’Axione Gabon.

« Avec la fibre optique, dont Internet haut débit, nous allons facilement analyser les données collectées sur les espèces et les résultats seront également aussi vite disponibles pour les laboratoires qui voudraient avoir des données rapidement », a indiqué M.Tchemambela.

Alors que la signature de cette convention est l’aboutissement d’un cheminement de trois ans ayant réuni plusieurs entités publiques, la connexion du parc national de la Lopé au haut débit va changer pour les équipes sur place, la manière de travailler notamment en termes d’analyse des données.

En effet, plaque tournante au niveau national sur la recherche scientifique, l’effectivité de ce service permettra aux équipes scientifiques du parc d’analyser instantanément et ce quel que soit l’endroit, l’ensemble des données recueillies par les objets connectés du parc (traceurs, caméras d’observations de la faune sauvage, vidéoprotection, etc.).

Pour Jacques Beauvois, « nous sommes très heureux et très fiers de soutenir les actions de la réserve naturelle de la Lopé, qui œuvre au quotidien pour protéger la biodiversité. Grâce à l’expertise des équipes d’Axione Gabon, nous installons un réseau de fibre optique au sein du parc. Cette connectivité à la fibre optique améliorera de manière notable les possibilités données aux chercheurs, scientifiques ou étudiants pour transférer et analyser les données collectées, nécessaires pour observer et préserver la faune et la flore sauvage ».

Antoine Relaxe

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here