Élevage : La Sogada se dote d’un laboratoire d’analyses vétérinaire

3
Élevage : La Sogada se dote d’un laboratoire d’analyses vétérinaire
Élevage : La Sogada se dote d’un laboratoire d’analyses vétérinaire

Africa-Press – Gabon. La Société gabonaise de développement agricole (Sogada) vient d’informer les populations et les professionnels du secteur agroalimentaire du lancement, le 3 décembre à Akanda, de son laboratoire d’analyses vétérinaire, en partenariat avec la société sud-africaine International Diagnostic Laboratory (IDL). L’objectif de cette structure sera de prévenir les pathologies des animaux domestiques et comestibles.

Située à Meyang, à 55 km de Libreville, la Société gabonaise de développement agricole (Sogada) se démarque un peu en plus de la concurrence. Ambitionnant de devenir le fleuron du secteur de l’agriculture et de l’élevage, la société a informé les populations et les professionnels du secteur agroalimentaire, le 29 décembre, du lancement de son laboratoire d’analyses vétérinaire, en partenariat avec la société sud-africaine International Diagnostic Laboratory (IDL). L’objectif de cette structure, dont le lancement est prévu le 3 décembre à Akanda, est de prévenir les pathologies des animaux domestiques et comestibles.

Les analyses se feront dans les locaux dudit laboratoire avec la particularité de l’utilisation de la téléanalyse, grâce au soutien des experts du laboratoire C4 Africa Group, et si nécessaire, des spécialistes viendront en présentiel. Entreprise basée sur des solutions intégrées pour l’élevage, le groupe C4 Africa offre une gamme complète à ses clients-gestion et conseil vétérinaires, planification et nutrition des élevages, services de laboratoire, fourniture de produits et de vaccins. Le laboratoire est composé d’une équipe de consultants professionnels fournissant des services.

La Sogada est une ferme agricole répartie sur un espace de 108 hectares. Elle se positionne comme un projet agricole qui vise à aider le Gabon de sa dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur. Actuellement, la ferme compte plus de 50 000 poules pondeuses, un cheptel porcin d’environ 700 têtes et met sur le marché local plus de 2,2 millions d’œufs par an. Cette structure, spécialisée dans les activités du maraîchage et de l’élevage, se pose inexorablement en soutien au développement desdits secteurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here