Gabon I Pénurie d’antirétroviraux : La prescription de l’Onusida

3
Gabon I Pénurie d’antirétroviraux : La prescription de l’Onusida
Gabon I Pénurie d’antirétroviraux : La prescription de l’Onusida

Africa-Press – Gabon. La Première ministre a reçu la coordinatrice du Programme des Nations unies sur le VIH/sida (Onusida) au Gabon, le 4 août à Libreville. Françoise Ndayshimiye a notamment préconisé au Gabon de recourir à la plateforme wambo.org, pour prévenir toute pénurie d’Antirétroviraux (ARV) dans le pays.

La pénurie d’Antirétroviraux (ARV) au Gabon n’enchante pas le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (Onusida). Face à cette situation, la directrice pays de l’organisation onusienne a rencontré la Première ministre, le 4 août à Libreville.

«En 2022, nous avons eu deux vagues de rupture des stocks d’ARV. Ce sont des problèmes d’approvisionnement que nous avons, avec des approvisionnement qui se font en petites quantité tous les trois mois», a affirmé la coordinatrice résidente de l’Onusida. «Et quelquefois, on se rend compte que ça n’arrange pas vraiment les malades, qui doivent composer avec cette rupture de stocks», a ajouté Françoise Ndayshimiye.

Pour pallier la pénurie récurrente d’ARV, l’Onusida préconise aux autorités gabonaises à recourir à wambo.org. Simple et accessible, cet outil fournit des informations à jour sur les produits disponibles, les prix, les délais de livraison attendus et le suivi. Wambo.org est à la fois sûr et fiable pour que les acheteurs et les fournisseurs puissent s’accorder sur l’achat de marchandises de qualité garantie tout en réduisant les délais et le risque financier.

Mise en place par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, communément appelé le Fonds mondial, la plateforme autorise également le regroupement des commandes, de sorte que des acheteurs de moindre envergure peuvent obtenir d’importantes économies d’échelle. «C’est un système qui va permettre, comme on fait pour les commandes des antituberculeux, de faire les commandes des ARV», a conclu Françoise Ndayshimiye.

La Première ministre a demandé aux administrations en charge de cette question, de tenir compte de la proposition de l’Onusida, pour mettre à la pénurie d’ARV au Gabon.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here