Gabon : Setrag sensibilise les communautés riveraines de la voie ferrée

8
Gabon : Setrag sensibilise les communautés riveraines de la voie ferrée
Gabon : Setrag sensibilise les communautés riveraines de la voie ferrée

Africa-Press – Gabon. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a lancé le 3 juin à Libreville, la 2e phase de la campagne de sensibilisation des riverains du rail. Cette initiative vise à édifier les populations riveraines du Transgabonais sur les risques ferroviaires afin d’éviter tout comportement exposant aux accidents.

Depuis 2019, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) est engagée dans un processus de limitation des dangers liés à l’activité ferroviaire. Le transporteur a lancé, le 3 juin à Owendo, la 2e phase de la campagne de sensibilisation des riverains du rail. Objectif : édifier les populations riveraines du Transgabonais sur les risques ferroviaires afin d’éviter tout comportement exposant aux accidents, principalement la nécessité de ne pas utiliser la voie ferrée comme chemin de déplacement ou terrain de jeu.

«En 2019, cette campagne avait été lancée du côté de Booué. Le premier message adressé aux populations est “Ne te mesures pas au train“. Et pour l’illustrer il fallait prendre des exemples en expliquant aux riverains du chemin de fer la vitesse de circulation du train, le charge du train et la distance nécessaire pour que le train s’arrête. Et ensuite, sensibiliser les populations sur le fait que la voie ferrée ne pas être un terrain de jeu pour nos enfants, encore moins un endroit où les riverains doivent circuler»,a expliqué le directeur général de Setrag.

Circuler en toute sécurité sur la voie ferrée

Christian Magni a souligné qu’à côté de cette campagne de sensibilisation, Setrag est en train d’aménager des plateformes parallèles à la voie ferrée sur les premiers 17 km, au départ d’Owendo, et qui devraient permettre aux riverains de circuler en toute sécurité. «Nous sommes en train d’aménager des plateformes à la voie ferrée sur les premiers 17 km, et qui devraient permettre aux riverains de circuler en toute sécurité. L’autre action qui est menée est la construction des clôtures : 6 km ont déjà été érigés et 15 passerelles vont être construites, dont 5 l’ont déjà été ; tandis la 6e est en cours de construction à Lastoursville. Le message à retenir est : “Ne te mesures pas au train“», a-t-il ajouté.

Concrètement, la campagne de sensibilisation assurée par 35 agents sensibilisateurs va s’étendre du km 0, à la gare d’Owendo, au km 20, à Nkok 2, au passage à niveau de GSEZ. «Nous avons des équipes situées tout le long de ce linéaire. Celui-ci a été scindé en secteurs. Une première équipe aura la charge du km 0 au km 4 et une autre équipe va gérer du km 4 au km 12. Enfin une troisième équipe s’occupera de l’axe km 12-km 20», a détaillé le superviseur du programme de sensibilisation sur la sécurité ferroviaire des communautés riveraines.

«C’est affreux lorsqu’un train percute une personne»
«Les équipes vont s’organiser de sorte qu’il y ait des agents qui sensibilisent sur les passages à niveau et les pistes clandestines. D’autres vont parcourir les ménages riverains de la voie ferrée sur un rayon de 100 m, du km 0 au km 4. Et du km 4 au km 20, c’est sur un rayon de 200 m de part et d’autre de la voie ferrée»,a précisé Claude Evariste Taty.

Le lancement de la campagne a été acté par la distribution de kits aux populations riveraines de la voie ferrée, qui ont unanimement salué l’action de Setrag. «La sensibilisation est la bienvenue, dans la mesure où les populations ne prennent pas toujours consciences des dangers liés à la voie ferrée. La presse et les réseaux ont quelques fois relayé des faits divers et c’est très affreux, lorsqu’un train percute un être humain. A ce titre, la sensibilisation est la bienvenue», a conclu une riveraine du Transgabonais.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here