Ordre des pharmaciens : Installation des gendarmes régionaux de la profession

2
Ordre des pharmaciens : Installation des gendarmes régionaux de la profession
Ordre des pharmaciens : Installation des gendarmes régionaux de la profession

Africa-Press – Gabon. Conformément à la loi portant création et organisation de l’Ordre national des pharmaciens du Gabon (ONPG), les responsables régionaux, entre autres, chargés de veiller à l’application des règles de l’exercice de la profession au niveau des régions, ont été installés le 15 juin. Sur les cinq régions sanitaires que compte le pays, seules quatre ont pu se constituer en bureau.

Le 15 juin à Libreville, les responsables régionaux de l’Ordre national des pharmaciens du Gabon (ONPG) ont été installés conformément à l’article 18 de la loi n°12/2006 du 9 novembre 2006 portant création et organisation de l’Ordre national des pharmaciens du Gabon. Ce texte de loi définit les organes exécutifs qui assurent l’administration des structures de l’ONPG. Au nombre des organes, le Conseil national dont l’une des missions est la coordination de l’action des conseils centraux ; le Conseil central qui est l’organe exécutif d’une section. Notamment une section A, dirigée par un titulaire et assistant d’une officine, une section B par le titulaire d’un laboratoire d’analyses médicales.

Une section C dirigée par un pharmacien exerçant dans un établissement pharmaceutique de fabrication ou de grossiste répartiteur, une section D par un pharmacien fonctionnaire, contractuel de la fonction publique, militaire, secteur parapublic, enseignant et chercheur.

Le Conseil national, a souligné la présidente de l’ONPG, le Dr Patience Ntogono épse Asseko, coordonne l’action du Conseil régional qui veille, pour sa part, à l’application des règles de l’exercice de la profession au niveau de la région. Ce, en précisant que la loi a par ailleurs, définit cinq régions d’activités correspondant aux cinq regroupements des régions sanitaires du pays dont les bureaux ont été installés.

Pour ainsi dire, celui de l’Estuaire et Libreville sera présidé par le Dr Franck Chambrier ; celui du Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo par le Dr Antoine Mapali ; celui de la Ngounié et la Nyanga par le Dr Aude Félicia Mahoumbou, et celui de l’Ogooué-Ivindo et du Woleu-Ntem par le Dr Antoine Junior Mekontso. «A ce jour, seules quatre régions sanitaires sur les cinq ont pu se constituer en bureau et nous espérons que la dernière emboitera le pas», a déclaré Patience Ntogono parlant de la région Moyen-Ogooué et l’Ogooué-Maritime. «La mise en place de ces différents organes permettra à notre corps de métier de participer activement à l’essor de notre pays vers la félicité», a-t-elle commenté parlant d’un grand pas de cette profession au Gabon.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here