Restauration des valeurs : la femme fiscaliste gabonaise veut prendre toute sa part

4
Restauration des valeurs : la femme fiscaliste gabonaise veut prendre toute sa part
Restauration des valeurs : la femme fiscaliste gabonaise veut prendre toute sa part

Africa-Press – Gabon. Dans le prolongement des festivités marquant la célébration de la journée nationale de la femme gabonaise, la Direction générale des impôts (DGI) via sa direction provinciale de l’Estuaire, a, organisé le 27 avril 2024 une table ronde dans lequel les femmes fiscalistes ont manifesté leur détermination affirmée à se positionner en rempart pour booster l’assiette fiscale dans le contexte de restauration des valeurs.

« Nous sommes la force des impôts. Nous sommes l’âme de la fiscalité gabonaise. La restauration des valeurs ne saurait donc se faire sans nous. Par notre dynamisme, notre professionnalisme et notre combativité, nous allons continuer à nous battre pour faire rayonner la fiscalité gabonaise », a indiqué durant ces retrouvailles du donner et du recevoir, Lola Dulcinette Akoma Ledjele, Directeur provinciale des impôts de l’Estuaire.

La table ronde tenue à Arambo, au Ministère de l’économie, portait sur la thématique: « la femme fiscaliste et la restauration des valeurs ». Parmi les panélistes, des anciens inspecteurs femmes à la retraite, qui ont donné leurs expériences enrichissantes du métier qui se veut noble et passionnant.

Pour Mme Fabienne Mboyi, première femme directrice des impôts, « nous les femmes nous devons travailler deux fois plus, pour se faire respecter ». Elle a exhorté à ses jeunes sœurs fiscalistes d’être toujours ponctuelles et rigoureuses pour denier des modèles dans le travail.

D’autres valeurs d’humilité ont été mises en relief par Rachel Onnas, ancien directeur provincial adjoint des impôts de l’Estuaire. Du poste de l’accueil au courrier en passant par la gestion et le contentieux, la femme fiscaliste doit s’armer d’attention professionnelle.

« Vous arrivez aux impôts, vous êtes jeunes, vous êtes bardés de diplômes, vous croyez que vous connaissez tout, c’est faux. Vous apprenez tout au long de votre carrière », a-t-elle relevé.

Pour éviter d’être ridicule devant les contribuables Rachel Onnas, a conseillé d’avoir l’esprit d’équipe et de « solidarité maison », car les « experts comptables qui vous emmènent les dossiers fiscaux ne jouez pas avec eux, ils connaissaient mieux la fiscalité que nous les inspecteurs ».

La journée nationale de la femme fiscaliste a eu lieu sous le patronage de la Première Dame, Zita Oligui Nguema, elle aussi fiscaliste de formation. A travers son conseiller, Ruth Oumou, que c’est avec « des valeurs d’éthique restaurée comme l’exemplarité que le civique fiscal est rendu effectif ». Car pour elle, « sans le courage de ses femmes fiscalistes qui disent non au harcèlement, les valeurs d’intégrité ne sauraient être restaurées et valorisées en milieu professionnel ».

Sydney IVEMBI

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here