Suivi du LMD : Le calendrier universitaire passe désormais de septembre à juillet

3
Suivi du LMD : Le calendrier universitaire passe désormais de septembre à juillet
Suivi du LMD : Le calendrier universitaire passe désormais de septembre à juillet

Africa-Press – Gabon. Au Gabon, l’année académique devrait désormais commencer en septembre pour se terminer en juillet avec à l’intérieur deux rentrées. Une décision de la Conférence des recteurs, des directeurs généraux des Grandes écoles et institutions dans le cadre du suivi des recommandations du système LMD.

Suite aux recommandations des Assises sur le système LMD, le calendrier universitaire au Gabon devrait connaitre une modification pour les prochaines années académiques. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique, le Pr Hervé Ndoume Essingone, au terme de la Conférence des recteurs, «nous avons estimé que nous devons pouvoir passer à une année académique qui commencerait en septembre et se terminerait en juillet avec à l’intérieur deux rentrées. Une première grande rentrée qui se ferait au mois de septembre et s’achèverait au mois d’avril. La deuxième entrée elle commencerait au mois de mai pour se terminer au mois de juillet», a indiqué le Pr Hervé Ndoume Essingone.

D’après le membre du gouvernement, en réalité cette deuxième entrée permet de gérer la situation des étudiants qui n’auront pas validé les matières lors des deux premiers semestres. «L’idée est tant qu’avant de soumettre ces étudiants à des examens, qu’ils repassent à nouveau des enseignements simplement sur un volume horaire réduit, puisque la deuxième rentrée académique court du mois de mai jusqu’au mois de juillet, en gros trois mois à l’intérieur desquels on refait également les cours, les travaux pratiques, les travaux dirigés et les contrôles continus ainsi que les examens», a-t-il fait savoir.

Cette décision intervient dans un contexte où au Gabon, 17 ans après l’introduction du système LMD (Licence-master-doctorat), celui-ci reste diversement appliqué dans les universités et les Grandes écoles du pays. Engagé dans un processus de restitution de ses institutions, le Gabon entend également améliorer son système éducatif. Les conclusions des Assises du LMD tenu en mars dernier constituent un nouveau départ pour la restauration de l’écosystème d’enseignement supérieur et de recherche scientifique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here